Lundi 9 Decembre 2019

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

 

Partenaires :


 

REGIONS
Aného – Togo : Quand Ekpéssosso devient Ekpédada
L’objet de mon propos se résume à un constat. Ékpéssosso, entendez prise de la pierre sacrée, est devenu Ékpédada ; une partie de caillassage où l’on rivalise à qui fera plus de mal à l’autre par sa capacité à détruire, à casser, à blesser. Bref, un affrontement digne de l’époque des cavernes. Affrontement au cours duquel toute la saleté humaine se dresse devant nous comme le fruit de notre inconséquence, de notre incapacité à valoriser ce que nous avons de meilleur, d’unique ; notre tradition vieille de plus de trois siècles. Somme toute, en ces jours de honte profonde, à celui qui, cofondant le chauvinisme à la fierté, me dira qu’il est fier d’être un natif des Lacs, je ne peux répondre que par un sourire fait de douleur. Excusez mes propos si vous les trouvez plus avilissants que le spectacle que je dépeins. Quoi donc ? L’année dernière, sur ce même sujet me penchant, je parlais d’une tradition à vendre. Eh bien c’est fait ! Elle est désormais vendue. Elle ne nous appartient plus. Adieux à nos rêves d‘enfant ! Aux oubliettes, les grands moments de recueillement et de retrouvailles. Désormais, dans les Lacs, les fleurs sont malades. Seuls, livrés à un vent de déshonneur, nos cocotiers pleurent et nos côtes que l’océan grignote jour après jour tournent le dos à l’avenir dont les parfums incertains par les vagues charriés envahissent nos lieux saints où les gendarmes s’entraînent désormais au tir de gaz lacrymogènes, joli tableau. La pierre Unir de l’année dernière n’a pas su nous unir, hélas !. Nous voici, cette année, à vouloir dire au peuple que deux pierres valent mieux qu’une. Saloperie !
Lire l'article complet

PEIPLE GUIN

 

TRADITIONS TOGOLAISES

Togo : Manifeste universel des filles et fils guins aux dignitaires et au peuple guin
Nous, filles et fils authentiques des Peuples Guins, natifs et originaires des terroirs allant des bords de l’Océan Atlantique, des bords de l’embouchure du fleuve Zio, des bords du Lac Togo, du Lac Zowla aux rives du Bas-Mono, nous parlons d’une seule voix à travers ce Manifeste Universel ; Nous nous adressons solennellement et dans le respect strict de la tradition ancestrale aux honorables Dignitaires de notre Peuple ; Nous prenons parole depuis des coins disséminés partout dans le monde, des Amériques, de l’Europe, de l’Asie, de l’Océanie, des régions d’Afrique et des terres du Togo ; Nous demandons que nos paroles puissent bénéficier de toutes les attentions et considérations,et qu’elles tombent dans des cœurs sereins et confiants, selon les usages traditionnels et les protocoles coutumiers établis ; Nous sommes particulièrement préoccupés par les mésententes entre certains Dignitaires temporels des Peuples Guins autour de la marche unanime à suivre pour officier les rites ancestraux et multicentenaires de la Pierre Sacrée qui sont propres à notre Peuple ainsi que toutes les autres pratiques qui s’y rattachent.
  Togo: La cohésion du peuple Guin mise en danger
Faut-il écrire aux quelques prêtres qui ont bradé notre tradition contre quelques liards hideux ou écrire aux dieux ; témoins impuissants d’un commerce honteux qui nous cloue le bec, à nous fils des Lacs ? Le bon sens me recommande de m’adresser directement aux dieux. Cela m’évitera de m’habiller en bleu turquoise pour demander une audience au seuil d’un couvent souillé par les hommes en treillis afin de discuter avec un quelconque ventrocrate. Voici donc ma question : « Fétiches des saints couvents, que pensez-vous de la pierre que j’ose qualifier d’impure » ? Quant aux prêtres commerçants, je laisse entre vos mains leurs sorts incertains. J’ignore qui d’Obierika, d’Ekeke et d’Ogbuefi Ezeudu avertissait Okonkwo du danger que l’on court en s’immisçant entre un dieu et son offenseur. L’on risque, disait l’averti, de recevoir les coups destinés au profanateur. J’avoue mon adhésion au conseil du sage Achebe.

PREFECTURE DE PKELE

 

KOZAH

Togo-Kpélé: un incendie ravage le marché d’Adéta
Le marché d’Adéta, dans la préfecture de Kpélé, a été ravagé le mardi 21 janvier par un incendie d’origine inconnu. Les habitants de ce marché sis dans le quartier de Zongo, auraient tenté en vain de maitriser les flammes qui ont détruit près de 70 hangars. Informé après coup de ce drame, le préfet de Kpélé, Kuwonu Komlan Sépé, accompagné des responsables des forces de l’ordre et de sécurité, s’est rendu sur les lieux pour constater l’ampleur des dégâts. Il a rassuré les sinistrés que des dispositions seront prises après une concertation avec le comité de gestion du marché pour trouver des solutions de sécurisation durable au marché.
  Togo : Tournée triomphale de l'ANC et de Jean Pierre FAbre dans la Kozah
C’est dans la Région de la Kara que prend fin, ce dimanche 18 décembre 2011 à Kara, la tournée nationale de l’Alliance Nationale pour le Changement ( ANC), entreprise depuis le mois de mai 2011. Cette dernière phase de la tournée a conduit le Président National de l’ANC, Jean-Pierre Fabre et sa délégation dans les préfectures et sous-préfectures de la Plaine de Mô, de Bassar, de Dankpen, de la Kéran, de l’Oti, de Tandjoaré, de Sinkassé, du Kpendjal, de Tône, de Doufelgou, du Binah et de la Kozah..

REGIONS DU LACS

 

TRADITION

Tradition du Togo: Ahuawoto Savado Lawson Zankli VIII, roi d’Aného
Le chef traditionnel est le premier responsable de ses administrés. Son rôle est d’assurer d’abord la cohésion sociale afin que la paix règne dans la cité. C’est lui qui règle les petits problèmes et autres conflits dans tous les domaines. Etant africains, nous avons nos pratiques. Le chef traditionnel est aussi le principal garant des us et coutumes. Il ne doit pas se cantonner à ces rôles, mais aller au-delà pour devenir un acteur de développement ; ce que nous faisons actuellement au Palais Lolan. Car il faut permettre à ce que la société à la base avec l’appui des pouvoirs publics, trouve au quotidien son mieux-être.
  Togo Ekpéssosso: Une pierre verte marque le nouvel an du peuple «Guin»
Le peuple «Guin» du sud du Togo est rentré depuis jeudi dans son nouvel an avec la 346è édition de la cérémonie de prise de la pierre sacrée appelée «Epé Ekpé» dans la localité de Glidji (45 km à l’est de Lomé). La couleur de la pierre détermine celle de l’année à venir ainsi que les besoins en offrandes et en sacrifices aux mânes des ancêtres. Et c’est une pierre de couleur verte, symbole d’abondance des récoltes et de pluie, qui a été prise cette année. Le message de la pierre transmis par les initiés insiste sur des offrandes et des sacrifices «aux jumeaux et aux divinités». Le peuple dispose d’un panthéon de quarante-deux divinités de diverses origines à savoir celles ramenées d’Accra et d’Elmina au Ghana, celles des souches autochtones et des captifs esclaves.

LES ARTICLES PRECEDENTS

•  30/08/2008 - Togo Ekpéssosso: Une pierre verte marque le nouvel an du peuple «Guin»
•  30/08/2008 - Togo: Pétition pour la sauvegarde des plages de Lomé
•  11/08/2008 - Togo: mobilisation contre la construction de 150 villas sur la plage de Lomé
•  09/08/2008 - Togo: l'UFC aux côtés des sinistrés des intempéries
•  10/07/2007 - Les "évala", épreuve initiatique dans le nord du Togo
•  18/12/2006 - Togo: Sinkaring la fête d'initiation et des moissons des kabyé de la Binah
•  29/03/2006 - Voyage à Aného au Togo
•  27/05/2005 - Les blessures d'Aného la togolaise
•  30/04/2005 - ALERTE Togo élections.org: 60 morts à Atakpamé...
•  25/06/2004 - Zoom sur le Togo : promenade « photographique »
•  22/01/2004 - Incendie du marché de Amou Oblo
•  26/10/2003 - Hanyigba, «l’île de l’Ouest »
•  28/09/2003 - Préservation de la faune : échauffourées à Mango
•  21/07/2003 - Rapport sur les événements survenus dans le canton de Lavié
•  14/03/2003 - Aide française au développement dans la préfecture des Lacs
•  28/02/2003 - Inauguration d’un bâtiment scolaire à Yokoé
•  06/01/2003 - LONATO offre une ambulance au CHU-Kara
•  05/01/2003 - L’harmattan, invité de la fin d’année
•  23/12/2002 - Baguida, la ville historique
•  17/12/2002 - Des aménagements à Sokodé
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...

OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)