Dimanche 25 Juin 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

 

Partenaires :


 

DOSSIERS
Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)
S’il existe un secteur où le régime Eyadéma a implanté et développé une véritable politique digne de ce nom c’est bien celui du contrôle sécuritaire de la population. Une politique sectorielle volontariste et planifiée s’est progressivement mise en place, nécessitant des moyens énormes en hommes et en financement, soutenue par une idéologie de conservation du pouvoir et accompagnée d’une préoccupation constante de suivi dans son exécution avec obligation de résultat. Ceci relève de la rareté pour être noté, si on sait qu’il est extrêmement difficile d’en trouver une aussi bien pensée et exécutée dans les autres secteurs de la vie du pays comme l’éducation, l’agriculture, la santé, l’emploi, le logement, le loisir, la jeunesse, la femme, l’urbanisme, l’équipement collectif, etc.
Lire l'article complet

CONSTITUTION

 

CONSTITUTION(2)

La constitution togolaise (3)
  La constitution togolaise (2)

CONSTITUTION

 

DROITS DE L'HOMME

La constitution togolaise (1)
  Observations générales sur la situation des droits de l’homme au Togo

DROIT DE L'HOMME

 

PROCES C.AMEGANVI

DROITS DE L’HOMME AU TOGO (1975-2000) :COMBAT CONTRE L’OUBLI ET LA BANALISATION
Toutes les perfidies, les ruses sordides ont été utilisées pour étouffer les crimes commis par EYADEMA. Nous sommes confrontés dans le cas du Togo à une immense duperie entretenue par des écrivaillons de l’acabit de François SOUDAN. Ce cuistre n’a pas hésité à écrire que « les Togolais…n’attendent qu’une chose : que revienne le temps béni des années soixante dix, quand Lomé brillait comme un sou neuf. La démocratie en plus. » ( Jeune Afrique, n°2152 du 8 au 14 avril 2002). Voilà côté farce. Malheureusement, le Togo a une autre face, avec laquelle les Togolais ont été contraints de se familiariser depuis 35 ans. Face sinistre, sanglante et hideuse où se lisent les allégories du meurtre, de la corruption et du pillage.
  Les raisons du procès Claude Améganvi
Dans sa plaidoirie, Maître Jonas SOKPOH, l’un des Avocats du collectif des Vingt Quatre (24) Avocats assurant la défense de Claude AMEGANVI a développé cinq (5) principales raisons justifiant la parodie de justice dans cette affaire.

DROITS DE L'HOMME

 

LA CONSTITUTION TOGOLAISE

AMNESTY INTERNATIONAL : Rapport annuel-TOGO 2002
Cette année encore, la liberté d'expression a été menacée. Des prisonniers d'opinion ont été condamnés à des peines d'emprisonnement à l'issue de procès politiques inéquitables
  LA CONSTITUTION TOGOLAISE
Nous, peuple Togolais, nous plaçant sous la protection de Dieu, conscient que depuis son accession à la souveraineté internationale le 27 avril 1960, le Togo, notre pays, a connu une évolution politique tourmentée, qui a conduit à la réunion des forces vives en une Conférence nationale souveraine tenue du 8 juillet au 28 août 1991

AFFAIRE C.AMEGANVI

 

OMCT

Procés Claude AMEGANVI
COMPTE RENDU DE L’AUDIENCE DE LA COUR D’APPEL DU JEUDI 14 NOVEMBRE 2002
  RAPPORT OMCT: Violence à l'égard des femmes en Togo
Bien qu'étant exhaustif sous de nombreux aspects, L'OMCT remarque que le troisième rapport périodique du gouvernement du Togo (UN Doc. CCPR/C/TGO/2001/3), hormis les mutilations génitales féminines, garde le silence sur les autres aspects de violences à l'égard des femmes. En outre, à part son étude sur l'application de l'article 3 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui traite de la scolarisation des jeunes filles et des femmes, de la position des femmes dans la famille, de leur participation au secteur du travail et à celui de la politique, le rapport du gouvernement ne se réfère à aucun moment à la discrimination à l'égard des femmes.

LES ARTICLES PRECEDENTS

•  11/12/2002 - Les raisons du procès Claude Améganvi
•  11/12/2002 - AMNESTY INTERNATIONAL : Rapport annuel-TOGO 2002
•  03/12/2002 - LA CONSTITUTION TOGOLAISE
•  18/11/2002 - Procés Claude AMEGANVI
•  01/11/2002 - RAPPORT OMCT: Violence à l'égard des femmes en Togo
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...

OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)