Source TOGO DEBOUT - 09/09/2017

Togo: Manifestation le 16 septembre 2017 à la Place de la République à Paris

Le peuple togolais n’attend plus rien du gouvernement

Face à l’ampleur de la contestation, le président a promis de présenter un projet de loi à l’Assemblée pour mettre en place des réformes constitutionnelles. Faure Gnassingbé promettrait le retour à la Constitution de 1992 mais seulement à partir du prochain président. Il pourrait donc briguer un nouveau mandat aux élections de 2020, renouvelable une fois, et rester à la tête du pays encore dix ans. «Les Togolais ne voient pas leur quotidien s’améliorer, la confiance est désormais totalement rompue avec le gouvernement», explique Antoine Glaser, journaliste et auteur de plusieurs ouvrages sur l’Afrique. La société n’attend rien de ce projet de loi qui lui paraît illusoire. Les Togolais, prêts au départ à se contenter de réformes constitutionnelles, sont désormais déterminés à destituer leur Président. «La barre a été mise très haut. Les Togolais ne sont pas dupes, et ne céderont pas cette fois-ci», précise Comi Toulabor.

Copyright LETOGOLAIS © 2002