Source L'AUTEUR - 08/12/2016

François Hollande et Yahya Jammeh: Trois leçons particulièrement édifiantes

« Les exemples vivants ont un autre pouvoir » Victor Hugo

« Petite honte vaut mieux que grande honte » Dicton éwé/mina

« L’Union fait la Force » Dicton populaire


PROLOGUE

Le jeudi 1er décembre 2016, une dizaine de minutes après 19H 00 (TU), grâce aux ondes de Radio France Internationale (RFI), une "Nouvelle inédite" s’empare de notre Planète Terre. De quoi s’agit –il ?
Le président français François Hollande, suite à moult suspens, vient d’annoncer qu’il ne se présentera pas (!!!) à l’élection présidentielle qui aura lieu dans son pays en 2017…

Cette déclaration aura été faite après un bref, condensé, concis, clair bilan du premier mandat de cet homme d’État. Et tous ceux qui ont eu le privilège d’écouter en direct cette "poignante allocution " de François Hollande n’ont, sans nul doute, pas manqué de visiblement noter que l’auteur avait le cœur et la gorge serrés, le chagrin ( !), l’amertume( !) dans la voix. Qui ! la décision annoncée a dû s’avérer dure, très ( !) dure à prendre… Mais c’est précisément ( !) la rançon des authentiques "grands hommes" … que de s’immoler sur l’autel de la Cause commune… le cas échéant.
Naturellement, une telle annonce-inédite sous la Ve République française-va, très vite, faire le tour du monde…
Dans le même temps, soit le 1er décembre courant, en Gambie, a lieu une élection présidentielle mettant face à face Yahya Jammeh : le dictateur en poste depuis vingt-deux ans (!!!) et un nouveau candidat choisi par la coalition de toute (!!!) l’"Opposition" de ce pays. Lequel roitelet-dictateur postcolonial durant toutes ces vingt-deux belles et bonnes années (!!!), aura régné d’une main d’acier sur ses concitoyens. Et nous avons assisté, ce 02 décembre 2016, à un réel TOLLÉ (!!!) lorsque, à la grande stupéfaction de tout un chacun, l’ « indéboulonnable » Président s’est vu dans l’obligation de reconnaître (!!!) sa défaite et, qui plus est, de féliciter (!!!) son adversaire politique…
Ces deux événements simultanés (!) - aux antipodes l’un de l’autre - m’ont inspiré, pour ma modeste part, trois leçons hautement édifiantes !!! Qu’il me soit dès lors permis de les reprendre, ci-après, l’une après l’autre.

I. PREMIÈRE LEÇON

Qui ! Par son "geste inédit" en date du 1er décembre 2016 - qui restera à jamais dans les Annales de l’Histoire universelle – François Hollande a administré, à l’Humanité tout entière, une magistrale leçon de sincérité, d’humilité, d’honnêteté, de dignité, de noblesse de cœur et d’esprit, de courage, de bon sens , de rationalité, de ses aigu (!!!) de responsabilité, de respect (!!!) à l’endroit de son peuple, d’abnégation (!!!), d’Amour vrai- tout court- pour son Peuple.

A contrario, en Afrique postcoloniale de nos jours, les roitelets- dictateurs, eux, plus ils sont vomis par l’écrasante majorité de leurs .Peuples, plus ils enflent leurs ego, plus ils se cabrent comme Jupiter, plus ils écrasent leurs concitoyens respectifs, aux fins de s’agripper au pouvoir ad vitam aeternam…

Alors, Peuples africains( !) il est grand temps que nous nous Réveillions (!!!), que nous nous Unissions (!!!) pour dire NON (!!!) une bonne fois pour toutes !!!


II. DEUXIÈME LEÇON

Quant à « S.E. » Monsieur Yahya Jammeh, on savait qu’il est catégoriquement contre la limitation du nombre de mandats présidentiels.
Il a, en effet, à Accra (Ghana) en novembre 2014, claironné cette position sienne à haute et intelligible voix. Il n’est donc nullement surprenant qu’il se soit encore présenté, pour la cinquième fois (!), à la présidentielle de 2016 dans son pays. À cet égard, on avait appris qu’il a bloqué tous, je dis bien tous (!!!) les moyens de communications avec le monde extérieur à la veille du scrutin en vue.

Nonobstant, à la surprise générale de l’Univers entier ( !), les résultats de ladite élection donnent le nouveau candidat vainqueur. Tant et si bien que notre fameux Yahya Jammeh a dû reconnaître (!!!) sa défaite et, mieux, féliciter (!!!) son adversaire…

Alors la leçon que je tire ici, personnellement, est que le Monde change ( !), que l’Humanité change ( !) que l’Homme négro-africaine aussi change !!! Alors, nos roitelets postcoloniaux gagneraient à opter pour la "petite honte" plutôt que pour la "grande honte"… Et, pour ce qui concerne les Peuples africains, je nous dis : « EN AVANT !!! L’ESPOIR EXISTE ENCORE !!! SEULE LA LUTTE PAYE !!! »


III. TROISIÈME LEÇON

Il est clair( !), il est évident ( !) que la clé de la Victoire du Peuple gambien, en date de ce 1er décembre courant, réside en l’UNION de tous (!!!) ceux qui veulent le "CHANGEMENT VÈRITABLE"(!!!) dans leur pays la Gambie. Il y a là, à mon humble avis, une VÉRITÉ INCONTOURNABLE (!!!) pour toute (!!!) l’Afrique postcoloniale. SEULE CETTE"UNION SACRÉE " a fini par avoir raison du tyran Yahya Jammeh. SEULE ELLE AVAIT FINI PAR AVOIR RAISON DE LA "ZOTONOMIE ZINTERNE" AU TOGO LE 27 AVRIL1958…

ALORS, PEUPLES AFRICAINS ( !), SERRONS-NOUS LES COUDES (!!!), ET PRENONS NOTRE PROPRE (!!!) DESTIN EN NOS PROPRES (!!!) MAINS.

Lomé, le 04 Décembre 2016
Godwin Tété

Copyright LETOGOLAIS © 2002