Source LTG - 31/10/2016

Togo : André Afanou (CACIT) vitupère contre les «religieux» togolais et Faure Gnassingbé

«On a bloqué tout le Togo et même reporté la rentrée scolaire à cause du "sommet du siècle". Nous n'avons rien dit. Quand ce sommet prend fin, au lieu de se consacrer à d'autres défis encore plus sérieux, on va organiser des messes et prières pour "remercier" Dieu pour la réussite du sommet. Et nos évêques, prêtres et pasteurs se prêtent à ce jeu…

Mais dites-moi, quand est ce que le Chef de l'Etat du Togo va mobiliser les membres de son gouvernement, les députés à l'Assemblée nationale, les responsables d'institutions pour aller "remercier Dieu" pour l'effectivité des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Quand?

Quand est ce qu'ils vont comprendre que, depuis plus de dix ans, les Togolais attendent que le pays soit doté de textes consensuels et démocratiques, mais aussi et surtout d'institutions libres et indépendantes?

Quand vont-ils doter le Togo d'une Constitution démocratique et consensuelle au Togo.

Quand aurons-nous des hommes et des femmes de conviction pour diriger les institutions de ce pays?

Quand aurons-nous des mécanismes pour que, au-delà de l'éternelle minorité qui "s'accapare les richesses", tous les citoyens de ce pays aient des chances réelles d'accéder aux richesses et opportunités du pays?

Ce sont là les seuls sujets pour lesquels, de mon point de vue, on devrait tous se retrouver et prier pour le Togo.

Voilà mon avis sur le "défilé de prières et d'actions de grâce" que l'on observe ces derniers jours dans le pays »


André Afanou, Directeur exécutif du Collectif des Association Contre l’Impunité au Togo (CACIT)

Copyright LETOGOLAIS © 2002