Mercredi 21 Novembre 2018

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

C14 - 08/11/2018 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo : communiqué de la C14 relatif aux rencontres de concertation avec le Président Alpha Condé


ADDI- ANC - CAR – CDPA – DSA - FDR - LE TOGO AUTREMENT- LES DÉMOCRATES - MCD - PARTI DES TOGOLAIS – PNP - PSR – SANTE DU PEUPLE - UDS TOGO

_____________________________________________________
N°18-057/C14/AF-ED-BKAJ

COMMUNIQUÉ N°57

Relatif aux rencontres de concertation avec le Président de la République de Guinée,

Son Excellence, le Professeur Alpha Condé

Du 3 au 6 novembre 2018, une délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’Opposition
togolaise (C14) s’est rendue à Conakry pour des rencontres de concertation avec le Président de la
République de Guinée, Son Excellence, le Professeur Alpha Condé, Co-facilitateur dans le règlement
de la crise togolaise. Ces rencontres se sont déroulées en présence des membres du Comité de suivi
de la mise en œuvre de la feuille de route de sortie de la crise sociopolitique qui secoue notre pays.
Elles ont permis à la Coalition de présenter au Président Alpha Condé son évaluation de la mise en
œuvre des décisions du Comité de suivi du 23/09/2018 et leurs implications, notamment :

- les engagements pris par le gouvernement togolais pour la libération des personnes encore
en détention,
- la recomposition paritaire de la CENI et ses implications,
- l'affinement du chronogramme électoral par la nouvelle CENI inclusive, en particulier, la
reprogrammation du recensement,
- le chronogramme des Réformes constitutionnelles et institutionnelles

En outre, la délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’Opposition togolaise a, au cours de ces
rencontres, réitéré les préoccupations qu’elle avait soulevées lors de la réunion du Comité de suivi
23/09/2018 et pour lesquelles les Représentants des deux Facilitateurs devaient rendre compte à leurs
mandants afin de leur permettre de prendre toutes initiatives propres à assurer leur mise en œuvre. Ces
préoccupations concernent :
- le consensus sur la présidence de la CENI ;
- la composition équilibrée des démembrements de la CENI à savoir les Commissions
Electorales Locales Indépendantes (CELI) et les Comités des Listes et Cartes (CLC) ;
- l’abandon de la présidence des CELI par des magistrats ès qualité ;
- l’élaboration d’un chronogramme électoral consensuel par la CENI dans sa nouvelle
composition avec l’appui des experts;
- l’étude et l’adoption d’un découpage électoral équitable et conforme au principe un homme
une voix admis en démocratie ;
- l’arrêt du processus en cours entamé sans la participation de l’opposition et plus spécialement
de la suspension du recensement électoral prévu pour le 1er Octobre 2018 ;
- l’adoption d’un recensement biométrique intégral permettant la vérification formelle du porteur
de la carte d’électeur au moment du vote ;
- l’adoption du mode de scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour les législatives ;
- le vote des Togolais de l’étranger pour les législatives en cours de préparation.
Sur tous les points évoqués au cours des rencontres, la Coalition se réjouit d’avoir trouvé auprès du Président
Alpha Condé, une oreille très attentive ainsi qu’une disponibilité à rechercher, en concertation avec ses pairs,
des solutions consensuelles pour une sortie définitive de la crise togolaise. Les conclusions de la concertation sont attendues dans les tout prochains jours.

La Coalition tient à renouveler sa profonde gratitude aux deux Facilitateurs pour tous les efforts qu’ils ne
cessent de déployer en vue d’une résolution durable de la grave crise sociopolitique qui mine le Togo depuis
des décennies.

La Coalition remercie tous les Togolais pour leur confiance et leur détermination et les appelle à rester plus
que jamais mobilisés dans notre lutte patriotique de libération du Togo.

La C14 voudrait saisir l’opportunité de ce communiqué de presse pour informer les populations de Lomé et
ses environs que, par souci d’efficacité et en vue d’en garantir le plus grand succès, la grande marche de
mobilisation initialement prévue le samedi 10 Novembre 2018 à Lomé est décalée d’une semaine et se tiendra
en conséquence le samedi 17 Novembre 2018.

La lutte populaire est invincible

Fait à Lomé, le 08 Novembre 2018

Pour la coalition,
La coordinatrice
Brigitte Kafui ADJAMAGBO – JOHNSON

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)