Mercredi 28 Juin 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

L'AUTEUR - 04/06/2017 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo : de la nécessité d'une stratégie structurée autour de six axes principaux ( par Tété Godwin)


DE LA NÉCESSITÉ D’UNE STRATÉGIE STRUCTURÉE AUTOUR DE SIX AXES PRINCIPAUX

LETTRE OUVERTE À MES CO-COMBATTANTS TOGOLATS AUTHENTIQUES DE LA LIBERTÉ

« Osons le reconnaître : derrière les apparences de quiétude et de tranquillité qu’il affiche, le Togo, notre cher Pays, va mal ; ses fils et filles sont de plus en plus désabusés ; ils ne savent plus quel chemin emprunter pour sortir de l’ornière et parvenir à la paix; leur avenir semble bouché. » [Cf. « Lettre Pastorale des Évêques du Togo : 27 Avril 2017 », 4ème page de couverture]

« Là où il y a une Volonté, il y a un Chemin » Général Charles de Gaulle

PRÉAMBULE
L’une de mes rêveries de promeneur solitaire... m’aura amené à coucher sur papier à intention de mes chers véritables (!) Compagnons togolais de route, de mes sœurs et frères de misère, de mes authentiques Co- combattants togolais de la liberté ce qui suit.

Notre très cher pays : la Terre de nos aïeux le Togo se trouve à la croisée des chemins depuis belle lurette déjà. À la croisée des routes depuis le funeste matin du sombre dimanche 13 janvier 1963. Le Togo patauge dans un bourbier comi-tragique depuis, de facto, l’ignoble assassinat du Père de la Nation togolaise : Sylvanus Kwami Epiphanio Olympio !... Plus précisément, au jour d’aujourd’hui, tout Togolais(e) un tant soit peu conscient(e) remarque ce que les honorable Évêques de chez nous viennent de STIGMATISER à la 4ème page de couverture de leur brochure en date du 27 avril écoulé, ci-dessus citée en épigraphe. Que faire donc ? !

La chose première, fondamentale, incontournable, la chose centrale (!!!) à entreprendre réside dans la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et politiques prescrites par l’APG (Accord Politique Global) du 20 août 2006 !!!. Lesquelles Réformes impliquent l’Avènement d’une ALTERNANCE POLITIQUE dans notre pays. Cependant, et ainsi qu’à juste raison nos Évêques le martèlent à la page 10 de leur dite brochure : « Le principe de l’alternance politique, avant d’être une valeur démocratique, est surtout une exigence de droit naturel. Précisément, parce que les gouvernants sont à notre service, il est légitime de les remplacer quand nous estimons qu’ils ne remplissent plus leur mission ou qu’ils ont atteint une limite qui ne leur permet ou ne leur permettrait plus de bien remplir cette mission ». « Il ne s’agit donc pas d’une faveur que l’on pourrait accorder ou non au peuple ; il est plutôt question d’une exigence capitale que tout citoyen ou parti politique devrait respecter. »

Or, c’est bel et bien cette ALTERNANCE que refuse mordicus ( !) au Peuple togolais le régime vomi RPT/UNIR. Alors il m’apparaît qu’entre autres choses éventuelles ( !)..., nous combattants togolais de la liberté,
Devrions Adopter la STRATÉGIE basée sur les six principes essentiels, ou structurée autour des axes (ou piliers) principaux ci-après.

N.B. Certes, et comme le proclame, à bon droit ( !), un dicton de chez nous, « On ne doit pas montrer au Serpent le bâton avec lequel on entend le tuer ! » Mais laisser le Serpent savoir... qu’on a l’intention de le tuer n’est point synonyme de révéler au Serpent comment on espère obtenir le bâton CONCRÈTEMENT (!!!), ni le MÉCANISME CONCRET via lequel on envisage de lui asséner le COUP DE BÂTON. Au demeurant, les plus lumineux stratèges en la matière nous ont enseigne qu’il n’est guère ANODIN ( !) d’amener.... de temps à autre, la contre-révolution à AIGUISER (!!!) la RÉVOLUTION... (J’ai paraphrasé Karl Marx). Dialectique de la Nature obligé. Allons donc de l’avant.

I) AIDER LE PEUPLE TOGOLAIS À SE PRENDRE EN CHARGE LUI-MÊME !!!

C’est, assurément (!), l’axe (ou le Pilier) central (!!!) autour duquel tous les autres se doivent d’être conçus. C’est, à coup sûr (!), la voie suivie (!!!) par nos homologues burkinabé...

II) ÉCLAIRER LES « FAT » DE MANIÈRE À CE QU’ELLES PARVIENNENT À RÉALISER (!!!) QUE LE PEUPLE TOGOLAIS NE SAURAIT, EN AUCUN CAS (!!!) ÊTRE LEUR CIBLE

Pour se protéger, en vue de rester accroché au pouvoir d’État ad vitam aeternam, Gnassingbé Eyadéma a créé une « institution » d’essence quasi mono-ethno-clanique, baptisée « FAT ». « Institution » que son fils Faure Essozimna Gnassingbé chouchoute tendrement (!!!) chaque jour que Dieu fait. Et pour cause !!! Une « institution » prétorienne et relativement pléthorique : inutilement (!!!) budgétivore...
Il convient dès lors que nous, les vrais démocrates togolais, nous trouvions les voies et les moyens les plus idoines, pour arriver à Convaincre NOS frère et sœurs abusés (!!!) des « FAT » [= « Forces Armées Togolaises »] que le Peuple togolais ne saurait être (!!!), au grand jamais (!!!), leur ennemi : leur cible.

III) AMENER « LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE » À SOUTENIR EFFECTIVEMENT (!) LE COMBAT HUMANISTE (!!!) DU BRAVE PEUPLE TOGOLAIS

À juste titre, notre immortel Thomas Sankara nous a appris que « Seule la lutte libère ! » Que, par conséquent, nous ne devions compter que sur nous-mêmes pour nous affranchir des relents, des vestiges, des racines du colonialisme ; pour pouvoir échapper aux tentatives de la Recolonisation tout cout...
Néanmoins, il nous incombe, autant que faire se peut, d’user du « lobbying » auprès de nos « partenaires » internationaux, afin de limiter les dégâts... pour nos peuples. En rappelant humblement à ces « partenaires », ce que confesse si étonnamment (!) Emmanuel Macron : « Nous devons aussi faire preuve de plus d'exigence avec nous-mêmes et, disons-le aussi, de plus de désintéressement avec les autres. Trop longtemps nous avons paru préférer à la réalité des peuples que nous prétendions aimer, soit nos intérêts directs de marchands d'armes ou d'organisateurs touristiques, soit la bonne opinion que nous avions de nous-mêmes. Nous avons soutenu et soutenons encore des régimes dictatoriaux et inefficaces, absolument contraires à nos valeurs. » [Cf. « Révolution. C'est notre combat pour la France. Ed. XO, Paris, 2016, p. 201]

À cet égard, notre Diaspora devrait s’avérer d’une inestimable utilité !!!

IV) PERFECTIONNER (!) NOTRE ORGANISATION DE COMBAT

Cheminer toujours avec les deux indispensables béquilles de toute Révolution véridique: avec la Théorie et la Pratique. En ayant constamment présent à l’esprit le fait que si « Sans théorie révolutionnaire pas de mouvement révolutionnaire, il est aussi exact que la pratique est supérieure à la théorie parce qu’elle nous met directement en contact avec la réalité ». Ainsi disait Vladimir Ilitch Lénine.
Peaufiner, adapter, actualiser sans cesse notre Stratégie et nos Tactiques...

Dans cette veine d’idées, le lecteur est cordialement, humblement convié à prendre connaissance de certains détails figurant dans mon opuscule intitulé « Des Princeps Fondamentaux du Militantisme » Ed. Haho, Lomé (Togo), 2004.

V) ŒUVRER SOUS LA DIRECTION D’UN LEADERSHIP UNIPOLAIRE !!!

En dernière analyse, on est tenté de penser que la « force » du régime RPT/UNIR, c’est la faiblesse de l’ensemble de tous ceux qui se disent « appartenir » à l’ « opposition » togolaise ; (Toutes choses étant égales bien entendu !). Et cette faiblesse ne découle de rien d’autre que du manque de cohérence idéologique, du manque de don de soi. Cette faiblesse provient d’une exhibition outrancière d’égocentrisme, d’égoïsme. Cependant que toutes les Révolutions qui ont réussi dans l’Histoire de l’Humanité ont été portée à la Victoire par un Leadership unipolaire (!!!) (ou monopolaire)...

À ce sujet, nous savons, avec Léon Trotsky, que dialectiquement..., il arrive souvent que la « partie » s’avère infiniment plus grande que le « tout »...

SOYONS DONC ASSEZ FORTS (!!!) POUR ÊTRE CAPABLES DE SUBSTITUER L’ABNÉGATION (!), LE DON DE SOI (!!!) À NOS CHÉTIVES RESPECTIVES PERSONNES. POUR POUVOIR PRIVILÉGIER (!!!) LA CAUSE (!), LA GRANDIOSE (!) CAUSE, LA NOBLE (!) CAUSE DU PEUPLE TOGOLAIS.

VI) TROUVER COÛTE QUE COÛTE (!!!) LE « NERF » DE LA GUERRE ÉPIQUE QUE MÊNE LE BRAVE PEUPLE TOGOLAIS DEPUIS CINQUANTE-QUATRE (!!!) ANS DÉJÀ

La citation du général Charles de Gaulle, placée en épigraphe du présent document, en dit mieux que toute dissertation ce que je souhaite dire ici !!! Oui ! Sans une VOLONTÉ POLITIQUE INDÉCROTTABLE (!!!) aucune RÉALISATION CONCRÈTE ne saurait être obtenue. Et, ici également, j’ai l »’inébranlable conviction que, si nous le voulons vraiment (!!!), nous finirons par TROUVER les DENIERS requis par l’admirable COMBAT salvateur que même notre peuple il y a cinquante-quatre ans (!!!) maintenant...

Au reste, nous devrions coûte que coûte (!) réussir à impliquer dans cette aventure, concrètement (!!!), notre DIASPORA !!!

SALUT !!!

CONCLUSION

Très chers frères et sœurs de l’ANC (Alliance Nationale pour le Changement) et du CAP2O15, ainsi que je le crois intimement (!!!), fermement (!) Adossés à la sublime DEVISE que nos Devanciers s’étaient imposée, et qu’ils ont GRAVÉE dans le béton du Monument de notre INDÉPENDANCE : FOI (!), COURAGE (!), SACRIFICES ( !), et avec comme VIATIQUE les mots Ô combien (!!!) prémonitoires de l’Hymne de la Terre de nos Aïeux :
« Que viennent les tyrans ton cœur soupire vers la liberté. Togo debout ! Luttons sans défaillance. Vainquons, ou mourons, mais dans la dignité »,

Nous triompherons !!! Assurément ( !) Nous arriverons à bon port ! Pour la simple raison qu’au départ, nous avons placé notre Navire dans le sens (!!!) du Courant contemporain de l’Histoire Universelle de l’Humanité...

Paris, le 28 mai 2017 Godwin TÉTÉ

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)