Dimanche 26 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

CAP2015 - 21/08/2016 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo : APPEL du CAP2015 au peuple togolais


CAP 2015 (ANC-CDPA-PSR -UDS-TOGO
367, Rue Koutimé, Quartier Bè-Kamalodo - 06 BP 6123 Lomé 06 -
Tél. : +228 22 41 20 89 - Lomé, Togo - www.anctogo.com – secgen@anctogo.com


APPEL DE CAP 2015 AU PEUPLE TOGOLAIS

Togo debout !

Il est temps de faire aboutir les aspirations profondes des Togolais !

Le 05 février 2005, à la mort du Général Eyadéma Gnassingbé, des officiers supérieurs de l’armée imposent son fils Faure Gnassingbé qui lui succède, dans un bain de sang, en tant que président de la République, sans aucun égard pour les dispositions constitutionnelles en vigueur.

Les populations se soulèvent. La force prime le droit. L’injustice, l’arbitraire et la violence parachèvent la forfaiture et l’imposture d’une parodie d’élection organisée le 24 avril 2005. Bilan : des centaines de morts, des milliers de blessés, de mutilés, de déplacés et d’exilés. De nombreuses propriétés saccagées, détruites. L’impasse est totale. Pour en sortir et sauver le pays à la dérive, il devient impératif de discuter.

Le 20 août 2006, après de longues et rudes négociations et d’importants efforts de concession et de consensus, le gouvernement et le parti au pouvoir, les partis politiques de l’opposition, la société civile, concluent et signent à Lomé, sous l’égide de la communauté internationale et notamment de la CEDEAO et de l’Union Européenne, un Accord Politique Global (en abrégé APG), destiné à instaurer la paix, la sérénité et la cohésion sociale dans notre pays, le Togo. Un accord qui cristallise les aspirations du peuple togolais à la liberté, à la justice, à un développement partagé et à la sécurité pour tous. Un accord pour sceller notre attachement à la démocratie, à l’Etat de droit et à la bonne gouvernance. Un accord pour faire triompher la vérité et favoriser la réconciliation entre les filles et les fils de notre cher pays.

Mais depuis lors, le régime RPT/UNIR n’a de cesse de fouler au pied l’APG et tous les engagements pris en matière de réformes politiques et électorales, en usant de manœuvres dilatoires : CPDC, CPDC réaménagé, CPDC rénové, TOGOTELECOM 1 et 2, dialogue OCDI, atelier HCCRUN, coups tordus parlementaires, etc., pendant que la dictature se consolide, que l’injustice s’étend, que les inégalités sociales s’amplifient et que la corruption gagne toutes les sphères de l’administration publique, dans un contexte d’impunité et de violation intempestive des droits et libertés des citoyens.

20 août 2006 – 20 août 2016. Cela fait aujourd’hui dix ans jour pour jour.

Depuis dix ans donc, le régime RPT/UNIR bafoue les aspirations profondes du peuple togolais qu’il tente en vain de contraindre à la résignation. Mais le peuple togolais vigilant et mobilisé refuse de baisser les bras.

Voilà pourquoi, malgré les intimidations et les répressions sanglantes, malgré les menaces, les voies de fait et les brutalités policières, malgré les actes antidémocratiques et antirépublicains, malgré les coups de force de tout genre, qui caractérisent la gestion quotidienne que le régime RPT/UNIR imprime aux affaires de l’Etat, il nous faut continuer inlassablement notre lutte jusqu’à la libération du Togo et du peuple togolais, des griffes de la dictature.

C’est dire que toutes les réformes politiques et électorales prescrites par l’APG doivent être mises en œuvre pour éloigner définitivement de notre pays, le spectre de la violence, les massacres de populations et les exactions de toutes sortes.

Togolaises, Togolais, c’est à juste titre que vous vous indignez de l’imposture. Le péril à nos portes montre clairement que le salut de chacun de nous réside en notre capacité à nous mobiliser massivement pour mettre un terme au régime de dictature qui régente le Togo depuis des décennies.

Pour cela, engageons-nous individuellement et collectivement. Engageons-nous avec détermination aux côtés de CAP 2015 et de ses alliés, dans une action politique commune et résolue, afin de faire aboutir les aspirations profondes du peuple togolais.

C’est le sens du présent meeting organisé, ce samedi 20 août 2016 à Lomé, par les partis politiques membres de CAP 2015, ANC, CDPA, PSR, UDS-TOGO et leurs alliés. C’est le sens du programme de tournée nationale d’information, d’explication, de sensibilisation et d’échange que CAP 2015 entame dès ce mois d’août, à partir de la préfecture de Tône.

La lutte populaire est invincible !

Fait à Lomé, le 20 août 2016

Pour CAP 2015

Le Président National de l’ANC
Chef de file de l’opposition
Jean-Pierre FABRE

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)