Samedi 25 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

GODWIN TéTé - 02/02/2016 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo: Développement durable par la dictature ou grâce à la démocratie authentique ?


DÉVELOPPEMENT VIABLE ET DURABLE PAR LE TRUCHEMENT DE LA DICTATURE OU BASÉ SUR ET GRÂCE À LA DÉMOCRATIE AUTHENTIQUE ?

Par Godwin Tété

« L’Homme véritable ne vit pas seulement de pain. L’homme véritable vit aussi et surtout de Liberté et de Dignité » Godwin Tété paraphrasant La Sainte Bible.

« Fort heureusement, la démocratie ne sera jamais remplacée par la république des experts » Thomas Piketty ”Le Capital au XXI e siècle ” Ed .Seuil, Paris, 2014, P.17.

Au lendemain des horribles hostilités de la Seconde Guerre mondiale, et eu égard à l’inestimable rôle joué par l’Union Soviétique dans l’écrasement du nazisme, les cadres intellectuels des pays du Tiers-monde se trouvaient tout à fait séduits par le concept de « parti unique » et sa mise en application. Mieux, avec l’avènement des « indépendances » de ces pays, ce concept ne se discutait même plus ; il apparaissait aux nouveaux dirigeants de ces nouveaux pays comme un incontournable passage obligé…

Mais, très vite, le « parti unique » se révéla, à l’épreuve de la Vie…, un « parti inique ». Il s’afficha comme le parti d’un individu ou d’un clan minoritaire : Un parti dictatorial, contre –productif. Aussi devint–il, au cours de la décennie 1980-1990, terriblement boudé, décrié et vomi par l’écrasante majorité des peuples concernés. Et ce, à juste titre !

Or, voici que, depuis peu de temps, une nouvelle vision "développementiste", d’abord feutrée, puis de plus en plus pesante, est en train de s’emparer de certaines cerveaux élitistes desdits pays. Ā savoir qu’au fond, la dictature serait «nécessaire» au décollage économique, social et culturel des anciennes colonies en général, de l’Afrique singulièrement. Et d’évoquer, à l’appui de l’ « argumentaire », des nations « émergées » ou « émergentes »-notamment la Chine communiste.

À la vérité, il s’agit d’un discours pro domo, agréable aux oreilles des "despotes obscurs", des roitelets post et néo-coloniaux : tyranneaux assoiffés de gloriole, de concupiscence et de vanités du monde des humains. En réalité, l’histoire ne connait point de développement économique, social et culturel découlant de la dictature qui soit harmonieux, viable, équitable et durable. En effet, que ce soit l’"accumulation primitive du capital " – grâce à une exploitation inhumaine, criminelle, ahurissante, des prolétaires du "Nord″ et des esclaves du "Sud″- ou de certaines « avancées » apparemment « spectaculaires » du nazisme et de tous les fascismes, elles ont toutes porté en elles la misère multiforme des masses laborieuses comme la nuée porte la pluie… C’est ainsi que même le "Camp Socialiste″ s’effondra en 1990.

Un jour, il en sera de même, assurément ( !), de la Chine dite communiste qui, depuis les tueries tragiques ( !) et massives …de la Place TIAN’anmen en juin 1989 à Pékin, se trouve minée par des lézardes létales … Par contre, nombre d’observateurs avisés croient que le Grande Démocratie indienne, avec une démarche pourtant moins tapageuse…, a plus de chance de se garantir un avenir plus serein, plus harmonieux , plus sûr...

Voilà pourquoi le marxisme–léninisme classique a dû tordre le cou à sa propre théorie de la ″dictature du prolétariat ″ il ya a déjà belle lurette !!!

Oui ! S’il est exact que les Droits de l’Homme constituent un apanage ipso facto de chaque Être humain, pourquoi en priver telle ou telle génération au « profit » soi-disant de telle ou telle autre ?!

Au demeurant, au XXIe siècle, il n’existe au monde aucun peuple prêt à abdiquer les Droits de l’Homme, l’État de droit, la Démocratie, la Justice, l’Alternance au sommet du pouvoir politique, le Développement sociopolitique équitable, viable et durable!!! Bien au contraire, tous les peuples du monde aspirent de nos jours ardemment à un régime politique qui baigne dans la Démocratie, ainsi qu’à un Développement socio-économique qui repose sur « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». (Abraham Lincoln). Qui repose sur une parfaite gouvernance qui seule libère toutes les énergies créatrices, toutes les potentialités humaines requises par le Développement en vue !!!

C’est la raison pour laquelle, en Afrique, les régimes politiques des Ahmed Sékou Touré, des Idi Amin Dada, des Jean-Bédel Bokassa , des Mouammar Kadhafi, des Mobutu Sese Seko, des Gnassingbé Eyadéma, des Moussa Traoré, des Mengistu Haïlé Mariam, des Ben Ali, des Hosni Moubarak, des Hissen Habré, etc et l’Apartheid ont été liquidés ou sont en voie de liquidation.

Oui ! L’homme ne vit pas seulement de «Croissance économique», mais aussi et surtout de Liberté et de Dignité !!!

Alors, à ceux qui, à l’heure actuelle précise, rêvent d’un prétendu développement socio-économique sous–tendu par une hypothétique dictature « nécessaire », je ne peux, pour ma modeste part, que souhaiter du Courage !

Lomé, le 28 janvier 2016
Godwin Tété

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)