Vendredi 23 Juin 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

AFRIQUE RÉDACTION - 22/01/2016 Imprimer | Envoyer | Réagir

RDC : La trahison de Tshisekedi au Front Citoyen 2016, en acceptant l'invitation de EDEN KODJO


Par Roger BONGOS

Lorsque le Front citoyen applique la fermeté de ne pas recevoir, le facilitateur dépêché par l’UA, monsieur EDEN KODJO originaire du Togo, où la dictature de triste mémoire de père en fils, sévit encore. Celui-ci trouve, les outils sans honte, pour gérer la situation d’un pays sous-continent, comme la RDC.

Lorsque le Front citoyen applique la fermeté de ne pas recevoir, le facilitateur dépêché par l’UA, monsieur EDEN KODJO originaire du Togo, où la dictature de triste mémoire de père en fils, sévit encore. Celui-ci trouve, les outils sans honte, pour gérer la situation d’un pays sous-continent, comme la RDC. Il aurait fallu, qu’il balaye devant sa maison, avant de voir la brindille qui est dans l’oeil de son lointain voisin.

Dans un communiqué sans ambages et sans détour, daté du 18 janvier2016, signé par Me Jean-Claude Katende et Floribert Anzuluni, respectivement porte-parole et coordonnateur, le Front Citoyen 2016 constate avec stupéfaction que le communiqué de presse de l’Union Africaine du 14 janvier 2016 relatif à la tenue du « Dialogue Politique National en RDC “ reste muet sur le respect du délai constitutionnel. En réponse de cet affront, le Front citoyen envoie sur les roses, cet émissaire qui ne maîtrise nullement, les enjeux géopolitique et géostratégie qui entourent la RDC…

Entre-temps, le traître patenté de Tshisekedi qui dans sa fourberie, torpille, cet élan patriotique en acceptant l’invitation de celui que le Front citoyen a refusé sa médiation, pour le processus qui emmènera à désamorcer la crise inhérente aux élections en RDC, qui de fait, mettra en périr les institutions de la République, par l’entêtement de ceux qui sont aux manettes du pouvoir, en s’abordant des articles de la constitution qui sont clairs sur la vacance du régime, au demeurant sanguinaire.

Il est à noter que, Etienne Tshisekedi et sa bande, foulent au pied, ce que les congolais attendent de l’opposition; faire pression coute que coute, sur le régime en place qui dirige la RDC par défi, de lâcher l’affaire. De respecter les échéances, qui donnent, comme died-line, la date du 19 decembre 2016, le mandat de celui qu’on pompier-pyromane de quitter le povoir.

Encore une fois de pl, Etienne Tshisekedi, sauvera, celui qui est acculé, sans issue. Or, tous les acteurs politiques, ceux qui avaient établi leur QG à l’île de Gorée au Sénégal, en irritant au passage, les autorités sénégalaise, ont décliné l’invitation de ce fameux facilitateur qui n’a aucune compétence à gérer cette affaire que l’UA ignore dans son incurie manifeste. Mais, il y a une équation avec une grande inconnue…


Le ver dans la pomme.

Etienne Tshisekedi, se lance dans une entreprise périlleuse qui entamera sans conteste ce qui reste de ce bi-face patenté. L’ami de circonstance de la Kabilie, Etienne Tshisekedi, le glouton, ne peut en aucun cas, au nom de la république et de la morale, faire cavalier seul. Pourquoi donc, Félix Tshisekedi qui est, le porte mallette de son père, l’homme qui parle dans l’oreille d’un père, participe dans les travaux du Front Citoyen 2016 ? Un intrus qui renseigne son père, des déroulements et des décisions prises dans cet élan patriotique.

Aujourd’hui, la vraie opposition parle le même langage, une aubaine et une chance pour le renouveau de la RDC, en montrant à l’émissaire désigné sans consultation des parties concernées, les dignes fils du pays, ne commettront jamais, la destinée de la Nation congolais. Elle a fait vivre à cet émission, un séjour maussade de sa carrière qui lui rappelle, que l’opposition congolaise ne se laissera jamais faire. Et que le destinée de la RDC n’est pas entre les mains de celui qui est hors-jeu, fatigué, malade, de surcroit dirigé par son clan glouton-ventripotent familial.

Même le G7 autrefois avec la Kabilie, la dynamique de l’opposition, ont farouchement, en rangs serrés, ses sont opposés fermement à toute forme de dialogue qui pousserait, celui qui est au pouvoir depuis pratiquement 14 années, « Joseph KABILA » de s’éterniser au pouvoir.

On grince les dents dans l’opposition jusqu’au point briser la mâchoire, le grain serait selon tout vraisemblance, (UDPS-certains dissidents du MLC de Jean-Pierre BEMBA), du sable maculé qui empêcherait la machine bien huilée de tourner, Kabila a compris cela et parie sur cette petite division malheureuse instrumenté par des avantages pécuniaires colossaux. Les formations politiques acquises au dialogue de par leur ventripotence, ont fait le déplacement à la rencontre de Eden Kodjo et mettent en périr ce que le Front Citoyen 2016 déroule comme action patriotique pour faire échec au plan machiavélique des ennemis de la République.

Bruno Mavungu, «le secrétaire générale» que de nom de l’UDPS, le parti collaborationniste, nous fait croire que leur action d’aller présenter à ce monsieur le facilitateur, leur cahier des charges convaincra les congolais…Il se met le doigt dans l’oeil. Le congolais n’est plus dupe !

Opposition RDC au Senegal v2

Une question qui est dans toutes les lèvres, d’après nos investigations, les gens murmurent, des messes basses à n’est plus finir sur la girouette Félix TSHISEKEDI; qui fait réellement Félix Tshisekedi l’homme qui mange dans tous les râteliers, dans toutes ces actions patriotiques contre le pouvoir en place ?

Les mauvaises langues, enfoncent le pieu dans le coeur de « Dracula », et disent de lui, qu’il n’a jamais été dans l’opposition et qu’il n’a d’ailleurs, jusqu’à preuve du contraire, sur son palmarès, aucun combat salutaire pour le renouveau de la RDC. Il est en réalité l’ombre de son père qui a trahi et continuera à trahir.

Il est d’après ses détracteurs, un imposteur, profiteur, opportuniste et un véritable cupide qui n’agit qu’avec des intentions belliqueuses au détriment de la population. D’ailleurs, lorsque Moïse KATUMBI, proposa, des primaires, afin de sortir un candidat unique de l’opposition. Qui a donc, contesté cette proposition, n’est ce pas Félix Tshisekedi ?

Puisqu’il sait pertinemment dans son incurie, qu’il ne gagnera jamais ces primaires…Ce qui est sûr et certain, l’opposition actuelle n’est pas l’opposition des années où, l’UDPS (confisqué) et son maître de Limeté , celui qui trahit encore une fois de plus, en se rangeant du coté de la Kabilie, tout en acceptant dans le mépris le plus total de l’opposition citoyenne, l’invitation de Eden Kodjo. Il faisaient (sic), la pluie et le beau temps, durant ces dernières décennies avant la découverte de son imposture, ce temps là est revoulu !

Roger BONGOS

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)