Vendredi 20 Octobre 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

ANC TOGO - 15/10/2015 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo : Message de Jean-Pierre FABRE au 5ème anniversaire de la création de l’ANC


Message du Président Jean-Pierre FABRE à l’occasion de la commémoration du 5ème anniversaire de la création de l’ANC

Camarades membres du Comité Exécutif et du Bureau National de l’ANC,
Honorables Députés, membres du Groupe ANC à l’Assemblée Nationale,
Camarades Présidentes et Présidents des Fédérations, Sections et Sous-Sections de l’ANC,
Chers Collègues Dirigeants des partis membres de CAP 2015
Camarades militantes et militants, sympathisantes et sympathisants de l’ANC et CAP 2015,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,

A l’occasion de la commémoration du 5ème anniversaire de sa création, notre parti, l’Alliance Nationale pour le Changement, s’honore de votre présence à ses côtés au culte de circonstance qui vient d’être célébré au temple de l’Eglise Méthodiste Salem de Hanoukopé et à ces retrouvailles que nous partageons au grand air de la Place du Changement, sur cette plage de Lomé.

Bienvenue à toutes et à tous. Merci au Comité d’organisation de cette 5ème édition de la Fête de l’ANC et à tous ceux qui ont apporté leurs généreuses contributions au succès de toutes les manifestations prévues au programme.

Camarades membres du Comité Exécutif et du Bureau National de l’ANC,
Camarades Présidentes et Présidents des Fédérations, Sections et Sous-Sections de l’ANC,
Camarades militantes et militants de l’ANC,

Le Bureau National a souhaité que la commémoration de ce 5ème anniversaire traduise la visibilité et la mobilisation vigilante et permanente de l’ANC sur toute l’étendue du territoire national et à l’étranger. L’affluence exceptionnelle de ce jour ainsi que votre participation massive aux autres manifestations, témoignent de votre disponibilité à répondre spontanément aux mots d’ordre du parti. Nous nous en félicitons.

Je tiens à exprimer toute ma gratitude aux DNC et à travers elles, à toutes les femmes togolaises, notamment les femmes des marchés pour leur engagement résolu, leur courage et leur disponibilité.

C’est également le lieu de dire ma reconnaissance à la JNC et à la jeunesse de notre pays, vigilante, mobilisée et déterminée à mettre un terme à la dictature du RPT/UNIR.

Je remercie enfin les députés du groupe ANC à l’Assemblée nationale pour leurs soutiens multiformes à la mise en œuvre des directives du parti.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Le programme de la présente commémoration couvre la période du 07 au 14 octobre 2015 et comporte une réédition de la journée de solidarité avec tous les détenus politiques, dont nous exigeons la libération immédiate et sans condition.

Tous ces détenus connaissent actuellement de sérieuses dégradations de leur état de santé, dues au caractère injuste et arbitraire ainsi qu’aux conditions exécrables de leur détention. Au point que, si l’on n’y prend garde, ils subiront le même sort que notre Camarade Etienne Yakanou, décédé en détention à la gendarmerie et dont nous saluons la mémoire.

L’ANC en appelle donc à la mobilisation de toutes les forces démocratiques, des organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme ainsi que des populations, en vue d’exiger ensemble et d’obtenir du Chef de l’Etat togolais :

la libération de tous les détenus politiques ; la levée de toutes les inculpations arbitraires qui frappent les dirigeants, militants et sympathisants de l’opposition ; le libre retour au pays de tous les exilés politiques ; la liberté d’aller et venir en toute sécurité pour tous les citoyens togolais.

Notre programme comporte également un atelier d’évaluation et d’orientation organisé par le Bureau National à l’intention des présidents et des secrétaires des bureaux de nos 73 fédérations nationales et internationales.

En effet, à la suite de la publication du mémorandum de CAP 2015 sur le coup de force électoral d’avril 2015, le Bureau National tient à instruire les responsables fédéraux des actions à mener pour poursuivre efficacement la lutte engagée par le peuple togolais contre la dictature. Il s’agit de démanteler l’arsenal des moyens de fraude qui permettent au régime RPT/UNIR de se maintenir indûment au pouvoir.

Camarades militantes et militants de l’ANC, Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Notre participation au dernier scrutin présidentiel avec CAP 2015, a permis de démasquer tous les soutiens et les défenseurs du régime de dictature qui, tapis dans l’ombre, prétendent lutter pour le changement auquel aspirent les Togolaises et les Togolais.

L’ANC par ma voix salue la vigilance et la clairvoyance de l’ensemble de nos compatriotes, aussi bien sur le territoire national que dans la diaspora. Tous sont largement édifiés et savent désormais à quoi s’en tenir dans le combat pour l’alternance et le changement dans notre pays. Tous comprennent aujourd’hui les véritables enjeux de notre lutte commune et y adhèrent entièrement.

Je voudrais à cet égard réaffirmer l’engagement de l’ANC à poursuivre la lutte de libération du Togo, ensemble avec les populations togolaises et les forces vives de la nation, ensemble avec les autres partis politiques membres de CAP 2015, à savoir la CDPA, le PSR et l’UDS-TOGO.

Je saisis l’occasion pour rendre un hommage appuyé à tous les dirigeants de ces partis pour leur loyauté, leur engagement et la confiance mutuelle que nous partageons au sein de notre coalition.



Camarades militantes et militants de l’ANC,
Ni la médisance, ni les dénigrements, ni la défection, ni la trahison, ni la lassitude, ni l’abandon, ni la répression aveugle, ni les tentatives de déstabilisation, d’où qu’elles viennent, ne sauraient avoir raison de notre détermination à poursuivre le combat pour libérer le peuple togolais de l’imposture et de la dictature.

Il nous faut donc, inlassablement et sans relâche, ensemble avec les autres militants de CAP 2015, poursuivre dans le pays, toutes les actions de sensibilisation, de formation, d’information, d’explication, d’éveil des consciences, de mobilisation et d’appel à la vigilance, afin que les populations togolaises prennent résolument leur destin en main, à l’image d’autres peuples africains, tel le peuple du Burkina Faso dont nous saluons le courage, la détermination et l’engagement.

Nous devons en effet, tout en maintenant la pression à travers la mobilisation populaire, nous investir résolument pour :

faire accepter par le pouvoir RPT/UNIR que la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance doivent se construire et prospérer avec un cadre électoral sain, garantissant l’alternance politique par des élections équitables et transparentes ;
prendre part avec succès à toutes les échéances électorales à venir ;
conquérir le pouvoir en vue de réaliser l’alternance et le changement auxquels nous aspirons tous.
Je réitère donc ici et solennellement, un appel pressant à toutes les forces vives de la nation togolaise, pour qu’elles se joignent à la mobilisation populaire afin d’arracher notre pays des griffes de la dictature.

J’exhorte les pays amis et les partenaires de la coopération bilatérale et multilatérale à ne ménager aucun effort pour aider le Togo à redonner un sens aux consultations électorales, afin de sortir notre pays de la logique de confiscation du pouvoir d’Etat par un clan.

Vive le peuple togolais souverain, mobilisé pour le véritable changement !

Bonne fête à tous et que Dieu vous bénisse !

ABLODE ! ABLODE ! ABLODE GBADJA !
Fait à Lomé, le 11 octobre 2015

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)