Mardi 21 Novembre 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

SYNERGIE-TOGO - 13/04/2015 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo-Présidenteilles 2015: malgré l'intervention de l'OIF, 3 électeurs fictifs sur 4 voteront


Communiqué

Le Comité de consolidation et de vérification du fichier électoral, mis en place le 27 mars 2015 par la mission d'expertise conduite par l'OIF (Organisation internationale de la Francophonie), a rendu son rapport et annoncé un corps électoral définitif de 3,5 millions d'inscrits, soit une réduction de 100 000 électeurs par rapport à l'estimation initiale annoncée par la CENI à l'ouverture du processus de révision des listes électorales. Cette réduction ne constitue pourtant que le quart (¼) de la fraude au fichier, estimée à 400 000 électeurs fictifs par Synergie-Togo, sur la base de l'annonce initiale de la CENI. La fraude au fichier avant scrutin est ainsi ramenée, pour l'élection présidentielle du 25 avril 2015 de 13 à 10% du corps électoral en moyenne, avec des disparités importantes selon les préfectures (voir figure jointe). Les disparités ainsi constatées auraient pu permettre, via une approche terrain, de corriger significativement les anomalies du fichier électoral.

Mais faute de temps, la mission d’expertise de la Francophonie se contente de relever les limites de ses travaux en 8 points : aucune analyse du code électoral, aucun contrôle des procédures d’utilisation des kits sur le terrain, aucun contrôle de qualité de la saisie, aucun contrôle sur les kits déplacés pour enregistrer des personnes en dehors des CRV (centre régional de vote) prévus et autorisés par la CENI, contrôle partiel de l’affectation des électeurs par CRV, aucun contrôle sur la chaine de validation d’une inscription, pas de tests directs sur la performance du matcher (outil de rapprochement), enfin des contraintes de temps liées au calendrier électoral.

La mission reconnait ainsi que ses travaux ne constituent pas l'audit approfondi que Synergie-Togo appelait de ses vœux dans son plaidoyer du 27 février 2015. En effet, Synergie-Togo avait estimé que le corps électoral pour les élections présidentielles de 2015 devait se situer autour de 3,2 millions d'électeurs, et recommandait un audit approfondi et une mise à plat du fichier électoral avant la tenue de l'élection.

Tout en se félicitant que la mission d’expertise de la Francophonie ait tenu à finaliser l'affectation des inscrits dans les 8994 bureaux de vote avant de rendre ses résultats, Synergie-Togo tient à préciser aux parties prenantes qui ont validé les conclusions et les recommandations du Comité de consolidation que le report de dix (10) jours de l'élection présidentielle, mis à profit pour vérifier le fichier électoral, n'améliore pas significativement les critères de transparence, de justice et d’équité reconnus par les standards internationaux.

En effet selon le rapport présenté le 7 avril 2015, plus de 75% des personnes inscrites sur les listes électorales le sont sans présentation d'une pièce d'identité. De ce fait, pour 75% des électeurs, il n'est pas possible d'attester de manière irréfutable, que les conditions fixées par les articles 40 et 41 de la loi électorale pour faire partie du corps électoral sont réunies.

Synergie-Togo exhorte en conséquence les parties prenantes, sous l’auspice des facilitateurs, à la mise en œuvre effective, avant la tenue des élections présidentielles, des « recommandations immédiates » validées par tous, notamment l'interdiction du « vote des omis ». C’est en effet par ce mécanisme que les autorités en charge des élections introduisent lors de la consolidation des résultats, les suffrages des bureaux de votes fictifs et les bourrages d'urnes et justifient a postériori les résultats globaux proclamés.

Tout en regrettant que son plaidoyer sur la remise à plat du fichier électoral du Togo n’ait pas été entièrement entendu, Synergie-Togo remercie l’OIF, qui, par son engagement, a permis de réduire un tant soit peu les fraudes habituelles par lesquelles le régime actuel se maintient au pouvoir. Synergie-Togo demande à l’OIF de continuer son œuvre d’accompagnement afin de garantir que la suite du processus électoral réponde aux standards internationalement reconnus.


Fait à Paris, le 13 avril 2015
Pour Synergie-Togo, La Présidente
Brigitte Ameganvi

À propos de Synergie-Togo : Association sans but lucratif, Synergie-Togo, créée à Paris en 2008, a pour objectif de contribuer au développement économique, social et culturel du Togo. L'association a pour mission de sensibiliser les membres de la diaspora togolaise quant à leurs responsabilités vis-à-vis de leur pays d’origine. Elle sert également de cadre de réflexion et d’actions mobilisant les compétences et expériences diverses en vue de la promotion des valeurs de solidarité, de démocratie et des droits humains.

SYNERGIE-TOGO - 2, Rue de Lancry 75010 Paris - Tél : 06 14 88 31 21
Association déclarée à la préfecture de Paris sous le n° 08/4443
contact@synergietogo.com – www.synergietogo.org - twitter: @SynergieTogo – facebook: www.facebook.com/SynergieTG

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)