Samedi 25 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

CONFERENCE DES EVEQUES DU TOGO - 07/03/2014 Imprimer | Envoyer | Réagir

La Conférence des évêques du Togo recommande la tenue des élections locales


Du mardi 25 au vendredi 28 février 2014 s’est tenue, à Lomé, la première Session ordinaire de la Conférence des Evêques du Togo. Les Evêques se sont également penchés sur la situation sociopolitique du Togo. Ils sont convaincus que la mise en œuvre des recommandations de la CVJR, la tenue des élections locales et la réalisation effective des réformes institutionnelles peuvent efficacement contribuer à renforcer le climat de paix, ainsi que l’Etat de droit et le développement du pays, les évêques exhortent le gouvernement, les institutions, les partis politiques, la société civile et les partenaires, à poursuivre avec courage, dans la concertation, les démarches initiées.


Communiqué de presse de la Conférence des évêques du Togo/Première session ordinaire 2014

I. SEANCE INAUGURALE

Dans son mot d’accueil S.E. Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH, Archevêque Métropolitain de Lomé, a souhaité la bienvenue au Nonce Apostolique, Représentant du Saint-Père au Togo, et à tous ses frères Evêques. Il a confié à leur prière les évènements joyeux et moins joyeux qui ont marqué ces derniers mois l’Eglise-Famille de Dieu qui est à Lomé.
Mgr Benoît ALOWONOU, Evêque de Kpalimé, en sa qualité de Président de la Conférence des Evêques du Togo, a prononcé le mot d’ouverture des travaux, en soulignant particulièrement la récurrence des sujets d’importance comme celui de la bonne formation des futurs prêtres et bien d’autres sujets relatifs à la mission de l’Eglise en son sein et dans la société.

Les travaux proprement dit ont consisté principalement à échanger avec le Nonce Apostolique, puis à examiner en profondeur les questions de la prochaine Canonisation des Bienheureux Papes Jean XXIII et Jean-Paul II, de la pastorale sociale et caritative, celle des formateurs dans les séminaires, celle de l’Enseignement Confessionnel au Togo, des pèlerinages internationaux en des lieux saints, ainsi que la réforme des tribunaux ecclésiastiques, tout en accordant une attention bienveillante à la situation sociopolitique dans notre pays.

II. ECHANGE AVEC LE NONCE APOSTOLIQUE

Le Nonce Apostolique au Togo, S.E. Révérendissime Mgr Brian UDAIGWE, en introduisant son entretien avec les Evêques a dit sa joie de prendre part à la toute première Session ordinaire de l’année de ses frères Evêques du Togo. Il les a félicités pour les réponses au questionnaire préparatoire au prochain Synode Extraordinaire des Evêques qui se tiendra en octobre 2014, à Rome, sur le thème de la Famille, en montrant l’importance du travail fait depuis la base dans les diocèses. Il a également informé les Evêques de ses rencontres chaleureuses et fructueuses avec certaines personnalités de l’Etat togolais.
Outre ces sujets centrés sur le Togo, le Représentant du Saint-Père dans notre pays a partagé avec nos Pères Evêques des informations provenant du Saint-Siège. Entre autres, celle de la diffusion et de la vulgarisation de l’Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium (la Joie de l’Evangile) du Saint-Père François dans nos maisons de formation et nos communautés, a occupé une place de choix. Mgr UDAIGWE a également porté à la connaissance des Evêques que la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège a restreint, au seul titre de Chapelains, les différentes distinctions honorifiques qui étaient conférées à certains membres de l’Eglise. Ce titre ne sera, de surcroît, attribué qu’aux personnes qui ont atteint l’âge de 65 ans. Le Nonce Apostolique au Togo a enfin invité les Evêques à continuer de manifester leur solidarité avec les Eglises orientales.

III. CANONISATION

Les Echanges sur la Canonisation des Bienheureux Papes Jean XXIII et Jean Paul II, ont conduit les Evêques à prendre la mesure de la prépondérance de cet évènement pour notre pays dont la date coïncide avec celle de la commémoration de l’Indépendance du Togo, le 27 avril prochain. Aussi, pour permettre à notre pays et, particulièrement, au peuple chrétien d’être en profonde communion de prière et de grâce avec l’Eglise universelle, les Evêques ont-ils défini le programme suivant:
- Du vendredi 18 au samedi 26 avril 2014 : neuvaine de prière dans tous les diocèses.
- Le samedi 26 avril, dans les Cathédrales des sept diocèses : Messe d’action de grâce, pour le don des deux Saints.
- Le dimanche 27, jour de la Canonisation à Rome : Messe dans tous les diocèses, pour notre pays, et en communion avec la Célébration de Rome.
- Le samedi 03 mai 2014 : Célébration nationale à Kara, en présence de tous les Evêques du Togo.
Nos Pères Evêques invitent tous et toutes, fidèles chrétiens et chrétiennes, prêtres, religieux et religieuses, associations chrétiennes et mouvements à s’unir dans la foi et la prière à l’occasion de cet évènement, affin d’implorer du Seigneur d’abondantes grâces pour notre pays.
Ils informent, par ailleurs, qu’un pagne sera confectionné et mis en vente très prochainement. La Conférence des Evêques prendra soin de le mettre à disposition dans les paroisses et endroits habituels d’approvisionnement de nos produits.

IV. PASTORALE SOCIALE ET TRIBUNAUX

Nos Pères Evêques ont examiné et adopté le plan stratégique de l’OCDI nationale pour les trois prochaines années. Ils ont, par ailleurs, exploré les possibilités à mettre à profit pour rendre opérationnel ce plan stratégique en vue d’améliorer les interventions de l’Église dans le domaine sociale, notamment en faveur des plus pauvres. Ils ont également échangé sur les stratégies nouvelles à mettre en place en vue de tendre vers l’autofinancement des projets sociaux de l’Eglise au Togo.

En ce qui concerne l’Enseignement Catholique, les Evêques ont revisité les démarches initiées visant à améliorer ce secteur, en vue de les poursuivre et d’aboutir à des résultats bienfaisants pour tous. Au niveau du Supérieur, nos Pères Evêques ont encore une fois accordé une place de choix à notre Université Catholique afin de poursuivre, là aussi, les efforts entrepris pour renforcer ses capacités pour les mois et années à venir.
La question de la réforme des tribunaux ecclésiastiques ayant déjà fait l’objet d’échanges au cours des sessions de juin et d’octobre 2013, les Evêques ont tout simplement pris acte des avancées très positives de cette réforme et examiné les questions pratiques relatives au fonctionnement du Tribunal qui se met déjà en place pour le Togo.

V. SITUATION POLITIQUE AU TOGO

Au cours de leur session, les Evêques se sont également penchés sur la situation sociopolitique du Togo, en référence à leur message du 27 novembre 2013.
Convaincus que la mise en œuvre des recommandations de la CVJR, la tenue des élections locales et la réalisation effective des réformes institutionnelles peuvent efficacement contribuer à renforcer le climat de paix, ainsi que l’Etat de droit et le développement du pays, les évêques exhortent le gouvernement, les institutions, les partis politiques, la société civile et les partenaires, à poursuivre avec courage, dans la concertation, les démarches initiées.

VI. AUTRES SUJETS

En ce qui concerne les pèlerinages internationaux en des lieux reconnus par l’Eglise dans le monde, les Evêques ont été informés des premières activités du Comité qu’ils ont mis en place à ce sujet. Ils exhortent les fidèles, ainsi que tous les hommes et femmes de bonne volonté, désireux d’accomplir une démarche de foi dans ce sens, à se préparer à répondre aux invitations qui seront lancées par ce Comité dans les prochains mois ou prochaines années.
Au dernier jour de leur Session, nos Pères Evêques ont eu la joie d’accueillir Mgr Jean BONFILS, Archevêque Emérite de Nice en France. Mgr BONFILS ayant eu certains Evêques comme étudiants au Grand Séminaire Saint Gall de Ouidah, au Bénin, cette rencontre a été empreinte d’émotion, d’amitié et de reconnaissance mutuelle. Ils ont particulièrement échangé sur le problème de la pénurie des vocations en Europe et celui du déficit d’accompagnement spirituel des candidats au sacerdoce du côté africain où les vocations sont particulièrement florissantes.
Ce même jour, les Evêques ont pris de nouveau les nouvelles de Mgr Robert Casimir Dosseh-Anyron, Archevêque Emérite de Lomé, hospitalisé en France. Nos Pères Evêques invitent tous à continuer de le porter dans la prière afin que le Seigneur, Maître de la vie, lui redonne force et santé de l’âme et du corps.
Cette première Session ordinaire de nos Pères Evêques en cette nouvelle année 2014 a pris fin dans la soirée du vendredi 28 février. L’évènement d’importance qui aura marqué cette rencontre a été, sans conteste, la Messe pontificale concélébrée en la Cathédrale de Lomé, dès le soir du premier jour des travaux et présidée par S.E. Mgr Brian UDAIGWE, Nonce Apostolique au Togo. Le peuple de Dieu qui a pris part à cette Eucharistie, se souviendra des bonnes paroles et exhortations du Nonce pour l’Eglise au Togo et pour le peuple togolais dont la pointe a été remarquée lorsqu’il a souligné la coïncidence heureuse de sa naissance à l’épiscopat avec l’indépendance du Togo.

Fait à Lomé, le 1er mars 2014
Abbé Gustave WANME
Secrétaire Général de la CET"

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)