Jeudi 21 Septembre 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

CMDT_TOGO - 12/01/2014 Imprimer | Envoyer | Réagir

CMDT-Togo: Voeux au peuple togolais


« Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice. »

Voilà une citation de Montesquieu que prend en compte le Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT) pour présenter ses sincères vœux de Santé, de Paix et de Prospérité au peuple togolais. Au seuil de l’année nouvelle, appuyons-nous sur cette pensée et à la lueur du bilan des années écoulées sur la situation togolaise, pour dire que le Togo, notre pays, doit enfin connaître autre chose que la tyrannie, une tyrannie sous quelque forme que ce soit.

Que signifierait une année de changement pour les Togolais, si les réformes tant attendues depuis des lustres ne se font que dans des discours, les années passent et se ressemblent ?

Que signifierait une vie collective pour les Togolais où les acteurs se donneraient la main si les Gouvernants togolais, au lieu de rassembler les Togolais en général, ceux de la Diaspora en particulier, les divisent ?

Que signifierait une année responsable pour tous et pour chacun si l’Etat togolais lui-même n’assume pas ses propres responsabilités, celles d’assurer à tous et à chacun la liberté et la sécurité ?

A toutes les forces vives de notre pays, la Diaspora sous l’égide du CMDT lance à tous un appel à la mobilisation générale pour relever ensemble au Togo les grands défis du moment dont :

A) Agir pour que revienne la confiance au Togo

Cela passe par l’impérieuse nécessité de réaliser des réformes institutionnelles et constitutionnelles. En effet, en 2014, ces réformes doivent devenir effectives pour permettre au Togo aussi de rentrer dans la modernité des nations libres assumant à leurs citoyens, liberté et sécurité :
Ces deux concepts, liberté et sécurité comme le rappelle Jean-Jacques Rousseau, doivent être garanties aux citoyens. La liberté doit impérativement être préservée prioritairement. La liberté, c’est le pouvoir de choix, la faculté des êtres humains à s’autodéterminer. C’est pourquoi, aucune explication au monde n’indiquerait que l’on sacrifie sur l’autel de la sécurité, au nom de la lutte contre le terrorisme, le piratage maritime, etc. la liberté au sens noble du terme, la libéralisation et la démocratisation des valeurs universelles que supposent les réformes constitutionnelles et institutionnelles vainement attendues par notre peuple depuis 23 ans maintenant !

B) Rassembler les Togolais même s’ils ne partagent pas la même orientation idéologique

Le Togo a plus que jamais besoin de tous ses enfants, de l’intérieur comme de l’extérieur, y comprise donc sa Diaspora. La Diaspora togolaise n'est pas l'ennemi de la population togolaise, ni des autorités togolaises, encore moins des autorités des pays d'accueil des Togolais dans le monde. Le seul ennemi de la Diaspora est la misère du peuple. C’est dans cette vision que le CMDT qui a vocation à rassembler tous les Togolaises et Togolais de l’étranger, se consolide jour après jour et sur le tryptique, maintenant connu, « le développement d’accord, l’intérêt général toujours, mais l’état de droit d’abord ! » Aucun pays au monde ne s’étant réellement développé en se coupant de sa propre diaspora, c’est ici que le CMDT fait sa mise au point, pour de récents faits commandités par le gouvernent du Togo en direction de la Diaspora. Un consensus général des Togolaises et Togolais, membres et sympathisants du CMDT, affirme ceci : « pour que tout programme-Diaspora ait des meilleures chances de réussir, le Gouvernement togolais doit accepter, que tous les dossiers Diaspora puissent être discutés et approuvés ensemble sur des bases de transparence, plus de synergie avec la Diaspora togolaise organisée et sous la bannière du CMDT, une association fédérative légale et légitimée pour aussi défendre les libertés et les droits de la Diaspora togolaise en général ». Nelson Mandela nous l’a bien appris : « toute décision prise pour votre bonheur, sans vous, est certainement contre vous ! ». Les préoccupations de la Diaspora vis-à-vis du peuple togolais sont connues et ne sont plus à démontrer. S’il s’agit réellement du développement du Togo, qui peut s’élever contre une vraie concertation avec la Diaspora ?

C) Mutualiser les compétences du Togo au service du Développement, de la Gouvernance locale, …, enfin le bon bout ?

Après 23 ans de démocratisation qui sanctifia la multiplication des délégations spéciales, à quand un agenda clair qui définit la fin de la transition démocratique ? Cette question, aussi bien les Togolais en général, les Partenaires du Togo et les Togolais de la Diaspora se la posent. Le Togo sortira-t-il un jour de cette perversion d’un agenda caché ? Celui-ci, connu que du prince fait que les différentes mandatures, lorsqu’elles arrivent à leurs termes, sont prolongées parce que les élections qui les sous-tendent sont d’autant repoussées sine die. Voilà des questions qui méritent moult réflexions. Concernant les élections locales en particulier, la Diaspora togolaise ne le dira jamais assez : elles sont le soubassement de l’architecture démocratique.

C’est pourquoi, pour une mobilisation générale pour notre cité commune qu’est le Togo, le CMDT réitère le recensement de la Diaspora togolaise et l’exercice du droit de vote pour ses membres. Il s’agit d’une priorité qui décuplerait toutes les énergies à mettre au service du développement du Togo. Concernant les Locales que nous appelons de tous nos vœux rapidement, la Diaspora togolaise soutiendra ses membres qui feront acte de candidature en toute indépendance.

Au peuple togolais, la Diaspora togolaise, par la voix du CMDT, lui renouvelle son soutien dans la lutte qu’il mène pour sa libération. L’alternance politique au Togo est le chemin le plus sûr pour la liberté et la sécurité de tous et de chacun. A l’Etat togolais d’agir pour cette voie commune, et s’il le veut réellement, la Diaspora pourra l’y aider.

Un grand homme a dit : « Que règne la liberté. Car jamais le soleil ne s’est couché sur réalisation humaine plus glorieuse. », Nelson Mandela.

Fait à Lille, le 07 janvier 2014

Pour le Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise,
Dr Martin AMOUZOU
Coordinateur Général

-------------------------------
Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT)
Site internet : http://www.cmdtogo.org
contact e-mail : contact@cmdtogo.org

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)