Vendredi 20 Octobre 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

FIDH - 04/06/2013 Imprimer | Envoyer | Réagir

Fidh: Résolution d’urgence sur la situation des droits humains au Togo


8ème Congrès de la FIDH 23-27 mai 2013 à Istanbul (Turquie)

Résolution d’urgence sur la situation des droits humains au Togo
Présentée par la Ligue Togolaises des Droits de l’Homme

Vu les incendies survenus en Janvier 2013 au Togo, notamment aux grands marchés de Lomé et de Kara ;
Considérant les importants manquements à la procédure judiciaire ouverte dans ce dossier, le grand nombre d’inculpations et d’arrestations ayant principalement visé des membres de partis politiques de l’opposition ;

Considérant les actes de tortures et autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants que disent avoir subi certains détenus, et qui auraient été à l’origine du décès du détenu Etienne YAKANOU, militant du parti politique de l’opposition Alliance Nationale pour le Changement (ANC) ;

Considérant que l’état de santé de la plupart des détenus s’est considérablement dégradé pour cause de mauvaises conditions de détention ;

Considérant que la plupart des inculpés sont détenus dans des centres autres que la prison civile de Lomé et qui échappent au contrôle du parquet, ce qui constitue une détention au secret qui expose les prévenus à toutes sortes de maltraitances ;
Plus généralement, vu le Rapport diligenté par la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) sur les allégations de torture et autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants faites par les accusés lors du procès dans l’affaire de tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat togolais ;

Considérant que l’exemplarité de la sanction est de nature à prévenir la répétition des violations des droits de l’Homme et qu’une lutte efficace contre l’impunité inclut nécessairement des poursuites pénales contre les auteurs de tels crimes ;

Considérant en outre qu’une procédure introduite par les victimes d’actes de torture et autres formes de traitements cruels, inhumains et dégradants est pendante devant la Cour de Justice de la CEDEAO, en vue de les restaurer dans leurs droits ;

Considérant que dans la logique de mettre un terme à l’impunité grandissante au Togo, le gouvernement a créé, le 25 Février 2009, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) avec pour mission de faire la lumière sur les violations massives des Droits de l’Homme, ainsi que les violences à caractère politique au Togo de 1958 à 2005 ; Considérant que le 03 Avril 2013, la CVJR a transmis au président togolais, Monsieur Faure GNASSINGBE, le Rapport final de sa mission ;
Vu l’implication de la FIDH ainsi que de son association membre au Togo, la Ligue Togolaise des Droits l’Homme (LTDH) dans la lutte contre la torture et dans le processus de vérité, justice et réconciliation ;
La FIDH réunie en son 38ème congrès mondial à Istanbul (Turquie) :

Condamne la pratique persistante de la torture et autres formes de traitements cruels,
inhumains ou dégradants au Togo ;

Exhorte les autorités togolaises à prendre toutes les mesures nécessaires pour la poursuite
effective en justice de tous les auteurs de crimes de torture et autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants ;

Appelle les autorités togolaises à respecter l’indépendance de la justice, le droit à un procès
équitable, et la présomption d’innocence des personnes accusées dans les procédures judiciaires en cours, conformément notamment au principe selon lequel la détention demeure l’exception ;

Appelle les autorités togolaises à respecter les conventions régionales et internationales de défense des droits de l’Homme auxquelles le Togo est partie, et en particulier la Convention internationale contre la torture et autres formes de traitements cruels, inhumains ou dégradants, et à inviter le Rapporteur spécial des Nations unies sur la torture et le Rapporteur spécial sur la torture de la Commission africaine des droits de l’Homme et des Peuples à se rendre au Togo ;

Demande aux autorités togolaises de libérer les victimes de la torture encore en détention dans l’affaire de tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat ;

Demande aux autorités togolaises de publier le Rapport des Experts français sur les incendies de janvier 2013 et de libérer les personnes arbitrairement détenues dans le cadre de cette affaire ;

Demande la mise en place d’une commission d’enquête internationale chargée d’établir les responsabilités dans l’affaire des incendies.

Demande aux autorités togolaises de mettre en oeuvre l’intégralité des recommandations des rapports de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) et de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) afin de mettre un terme à la pratique de la torture, de lutter efficacement contre l’impunité, prendre des mesures de réparations en faveur des victimes, et adopter les réformes constitutionnelles et institutionnelles adéquates afin de renforcer l’état de droit et concrétiser la réconciliation nationale au Togo

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)