Mardi 25 Juillet 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

ANC INTERNATIONAL - 30/05/2013 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo : L’ANC-International rend hommage à Eric Armerding


Antony, le 26 mai 2013

A notre cher Fo Eric,

Il y a seize mois, précisément le 15 janvier 2012, Fo Eric était parmi nous pour faire mémoire de l’assassinat de Sylvanus Olympio, père de la Nation togolaise, le 13 janvier 1963. C’était à l’occasion d’une réunion de l’ANC-Île de France à Colombes.

Témoin vivant de cette tragédie qui a interrompu brutalement le processus de libération du Togo engagé par le président Olympio, acteur fidèle et militant intrépide de l’idéologie politique qui porta les nationalistes togolais à la victoire de 1958, Fo Eric nous a tous marqués par une intelligence percutante et par la fidélité de son engagement politique.

Il nous a éclairés par sa connaissance intime de l’histoire de notre pays et, au-delà, de l’Afrique et du monde. Avec générosité, il nous a partagés la flamme toujours allumée des pères de l’indépendance du Togo, flamme que le clan Gnassingbé a tenté d’étouffer pendant un demi-siècle. En vain !
Entièrement dédiée à la lutte pour le véritable changement au Togo, la vie de Fo Eric a été une vie de foi et une vie de combattant de la liberté.

Homme d’une foi profonde, Fo Eric rayonnait par la ferveur de la confiance qu’il mettait en Dieu. Il priait beaucoup et il était en communion avec ceux qui croient que le bien finira par l’emporter sur la mal.

Combattant de la liberté, il n’a cessé d’affiner sa pensée pour être en capacité de soutenir les débats idéologiques dans une démarche cohérente et toujours actualisée. Et lorsqu’en 2010, il a fallu opérer un choix entre la fidélité à une famille et l’attachement à son idéal de combattant de la liberté, il a fait le choix net de la rupture, pour poursuivre le chemin de la longue et douloureuse lutte du peuple togolais pour sa nouvelle libération.

Ce sont ces gouttes de lumière encore plus éclatantes aujourd’hui que Fo Eric veut nous redonner. A notre tour, maintenons la flamme allumée pour continuer à la transmettre avec foi et persévérance, pour rester fidèle à la mémoire de Fo Eric qui a rejoint le 25 mai 2013 le Panthéon des combattants de la liberté pour un Togo debout et pour une Afrique en marche ! Fo Eric, merci pour tout ce que tu nous as appris.

Antoine Bawa
Président de la Fédération internationale

Président de l’ANC-Île-de-France
Cyril Kudjawu

Alliance nationale pour le changement - ANC
Fédération internationale – FI
fi@anctogo.com

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)