Mercredi 29 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

SYNERGIE-TOGO - 09/01/2013 Imprimer | Envoyer | Réagir

Vœux de Synergie-Togo pour le peuple togolais


DES DISCOURS AUX ACTES, EN VERITE ET DANS LA TRANSPARENCE

En ce début d’année 2013, Synergie-Togo tient à présenter aux togolais ainsi qu’à tous les amis du Togo, ses vœux chaleureux et sincères de santé et de prospérité, dans la paix et la sérénité.

A l’issue du travail citoyen effectué sur les conditions de transparence et le monitoring des élections présidentielles de 2010, Synergie-Togo était arrivé à la conclusion, terrible pour le processus de démocratisation du Togo, que le système au pouvoir ne peut pas organiser des élections justes, transparentes et crédibles. Cette désillusion a motivé notre participation à la création du mouvement citoyen Collectif « Sauvons Le Togo », qui a mobilisé les togolais autour d’une plate-forme citoyenne de revendications, largement diffusée et portée dès le mois d’avril 2012 par une série de manifestations pacifiques dont la plupart ont été sauvagement réprimées.

Cette année 2013 marquera le cinquantième anniversaire de la fin tragique de la marche résolue d’une majorité de togolais vers une indépendance porteuse de tant d’espoir, de liberté et de développement pour la nation togolaise tout entière. Puissions-nous tous ensemble, mus par la devise que la nation togolaise s’est donnée, tourner les pages douloureuses de notre histoire et travailler à la concrétisation de cet idéal de liberté et de progrès pour notre patrie, le Togo.

Observant la trajectoire de pays voisins qui ont connu des difficultés similaires à celles que traverse le Togo, notre organisation a acquis la conviction que les solutions qui permettent de sortir de l’ornière imposent aux dirigeants d’avoir la ferme volonté politique d’œuvrer inlassablement pour le mieux-être de leurs concitoyens, de traduire cette volonté en un projet qui prend sa source dans l’identification, par le dialogue, des besoins réels de la population, de mobiliser les énergies, les talents et les moyens de la communauté nationale et internationale à la réalisation progressive de ce projet, en garantissant l’Etat de droit, la justice, l’égalité des chances et la démocratie indispensables au plein investissement des ressources financières et humaines, nationales comme internationales.

Nous formulons le vœu que la classe dirigeante au pouvoir au Togo s’inscrive résolument dans cette dynamique vertueuse, en toute sincérité, et par des actes concrets qui permettent de restaurer la confiance afin que soit amorcé le tournant décisif du développement économique et social véritable du Togo.

Cette dynamique vertueuse est également la seule à même de réorienter les transferts de fonds des togolais de la diaspora, comme ceux des bailleurs de fonds, de l’assistance alimentaire et sanitaire à fonds perdus vers des investissements productifs, créateurs d’emplois et permettant à une part croissante de la population de sortir de la pauvreté.

Les trois dernières années ont malheureusement vu la résurgence de pratiques que l’on croyait révolues au Togo : paranoïa anti coup d’Etat aboutissant inexorablement au renforcement de la répression, à la multiplication des purges dans l’armée et partant, à la terreur et la tyrannie, aveux arrachés sous la torture, spoliation, instrumentalisation de la justice comme vitrine présentable de la répression et des règlements de compte politique, maintien d’une majorité des togolais dans une misère effroyable alors qu’une minorité prédatrice s’accapare des richesses du pays et détourne, avec la complicité passive des bailleurs de fonds, une bonne partie des fonds destinés au développement du pays à la suite de l’achèvement du processus PPTE (Pays Pauvre Très Endetté).
Nous formons le souhait que ces pratiques d’un autre âge cessent car elles mènent inexorablement le pays à l’impasse.

C’est dire si la transparence et la crédibilité des prochaines échéances électorales constituent un enjeu capital pour réussir cette mutation sans la violence et les destructions qui accompagnent les processus révolutionnaires engendrés par des régimes dictatoriaux qui ont trop duré.
Les réformes institutionnelles et constitutionnelles connues de tous sont seules à même de garantir cette équité, cette transparence et cette crédibilité.

Pour ce faire, les travaux réalisés par Synergie-Togo lors du cycle de conférence « Togo-Objectif 2010 : Mieux voter, Bien compter, Vrai restituer » sont toujours d’actualité. S’y ajoute l’impératif d’une répartition plus équitable des sièges de l’Assemblée Nationale, pour que les togolais aussi puissent clamer haut et fort à partir de cette année 2013 que « les Hommes naissent libres et égaux en droit ».

Que Dieu bénisse le Togo.

Fait à Paris, le 7 janvier 2013

Pour Synergie-Togo
Le Président, Camille Lawson-Body

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)