Dimanche 23 Avril 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

SOS JOURNALISTE EN DANGER - 25/07/2011 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo: Alerte de SOS Journaliste en Danger


Depuis un moment, des alertes de sources anonymes parviennent aux responsables de SOS Journaliste en Danger, alléguant des complots visant à porter atteinte à l’intégrité physique de certains journalistes, jugés critiques vis-à-vis du pouvoir de Faure Gnassingbé. Ces alertes ont particulièrement et curieusement été insistantes et persistantes dans la journée du jeudi, le 22 juillet 2011.
Ces allégations ont été confirmées dans la même journée, par une lettre signée d’« un agent de la gendarmerie travaillant à l’ANR » alléguant des informations concordantes avec celles reçues de sources anonymes par les responsables de SOS Journaliste en Danger.

Il est curieux de relever que ces informations citent l’Agence Nationale de Renseignement (ANR), comme étant le service où s’élaboreraient, les complots visant à porter atteinte à l’intégrité physique des journalistes, notamment par les moyens « d’accidents déguisés », les « empoisonnements », des « affaires montées de toutes pièces » et ce, avec la complicité de certains confrères.
SOS Journaliste en Danger rappelle à cet égard, que notre confrère Yékini Radji, journaliste à « Golf Info », qui enquêtait dans un dossier sensible, a été fauché dans la circulation par une voiture dans des circonstances restées non élucidées à ce jour et en est décédé peu après.

Placée sous la responsabilité du Chef de l’Etat, l’ANR dirigée par le Colonel Yotroféï MASSINA, est actuellement au centre de graves accusations de tortures et de centre où des personnes sont détenues au secret sans droit de visite, en violation de la législation nationale et de tous les instruments relatifs aux droits de l’homme. Ce qui bien évidemment en rajoute aux curiosités que suscitent les alertes qui nous parviennent.

SOS Journaliste en Danger tient à informer les plus hautes autorités du pays, particulièrement celles en charge de la sécurité et du respect des droits de l’homme, de la récurrence de ces alertes pas du tout rassurantes qui parviennent à ses responsables dans ce contexte de répressions systématiques des manifestations de protestations, d’allégations de tortures pratiquées à l’ANR sur les détenus ainsi que de rafles policières qui créent un climat de malaise sociopolitique et de terreur dans le pays.

SOS Journaliste en Danger lance un appel aux organisations de presse, aux Organisations de Défense des Droits de l’Homme, aux Syndicats, aux Partis politiques ainsi qu’à toute la population, à s’organiser pour combattre tout péril visant à remettre en cause la liberté de presse chèrement acquise au Togo.
SOS Journaliste en Danger convie les journalistes à ne céder à aucune stratégie de terreur et les exhorte à œuvrer pour un journalisme engagé en faveur de la bonne gouvernance, du respect des droits civils et politiques, des droits socio-économiques et d’un réel processus démocratique, seuls gages de la stabilité politique et de la paix sociale au Togo.

SOS Journaliste en Danger invite le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé à veiller particulièrement à la préservation de l’intégrité physique des professionnels de l’information et de la communication au Togo.
SOS Journaliste en Danger invite les journaliste au respect des règles et normes de la profession.

Le Président
Ferdinand Mensah AYITE

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)