Mardi 23 Mai 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

LETOGOLAIS.COM - 17/05/2011 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo: Bob Akitani est décédé le 16 mai 2011 dans sa 81e année


Bob Akitani est représentatif non seulement d’une famille politique, mais de toutes les luttes, de tous les sacrifices, de toutes les aspirations du plus grand nombre de citoyens togolais au cours de ces quarante dernières années. Il incarne les valeurs fondamentales de la démocratie et des droits de l’Homme et aura à assumer des responsabilités éminentes et historiques, au quotidien, dans la pratique, au plus haut niveau de l’Etat, dans un pays qui a passé des décennies dans les ténèbres de l’autocratie et de l’obscurantisme. Il rassure au plan moral et a d'énormes défis à relever à ce niveau. Nous aurons l’occasion de revenir sur l’enjeu majeur que constituent les questions éthiques dans notre pays où la décadence morale a atteint, sous l’impulsion du pouvoir, des proportions réellement tragiques pour l’avenir du pays de nos aïeux.



Bob AKITANI Bob Emmanuel Akakpovi est né le 18 Juillet 19030 à Aného dans la Préfecture des Lacs. De nationalité togolaise il est marié et père de cinq enfants. Il est Ingénieur à la retraite.

1- Etudes Secondaires - Diplômes obtenus
Bac. 1ère partie (Série Moderne) en 1949 à Paris (France)
Bac. 2ème partie (Série Maths Elémentaires) en 1950 à Paris

2- Etudes Supérieures en France : 1950 - 1959
2.1- 1950-1951: Classe de Maths Supérieures au Lycée Henri IV à Paris
2.2- Universitaire - Facultés des Sciences : Paris et Poitiers
Diplôme: Licencié ès-Sciences Mathématiques (équivalence actuelle. Maîtrise de
Mathématiques)
2.3- Grande Ecole: ENSP.M. (Ecole Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs) A Rueil-Malmaison; Option : Forage et Exploitation des Gisements
Diplôme. Ingénieur E.N.S.P.M (Promotion 1959)

3- Activités Professionnelles
3.1- Sept 1959 - Déc. 1960: Ingénieur de Forage à la SPS (Société des Pétroles du Sénégal)Société Privée filiale de la BP - France au Sénégal
3.2- Fonction Publique Togolaise:
3 21- Janv 1961 - Nov. 1969 : Directeur Adjoint puis Directeur des Mines et de la Géologie
N.B. Stage dans les mines: 6 (six) mois (Avril - Oct. 1964) au Québec (Canada) et au Chili
32.2- de 1963 à 1969 : Co-Directeur du Projet des Nations-Unies de Recherches Minières et des Eaux Souterraines
32.3- Nov. 1969 - Mars 1974 : Conseiller Technique du Ministre des Mines
32.4- Mars 1974 - Mars 1981 : Membre du Directoire (Secrétaire Général) de la CT.M.B. devenue O.T.P. (Office Togolais des Phosphates)
3.3- Alors « Ingénieur de Classe Exceptionnelle du Cadre des Fonctionnaires des Mines et de la Géologie », désirant s'occuper autrement, sur sa demande, est retraité de la Fonction Publique à compter du 1er Jan 1983
3.4- Actuellement, Directeur de SARIV, une SARL opérant dans le domaine de l'Energie Solaire

4- Langues écrites et parlées: Français - Anglais

Cadre Politique
1- dans les années 1950, en France :
- militant de l'Association des Etudiants Togolais en France (" Jeune Togo") ;
- militant de la Fédération des Etudiants d" Afrique Noire en France ("FEANF") ;
1957 - 1958 . Président du "Jeune Togo" ; c'est à son initiative qu'une délégation des Etudiants a été envoyée oeuvrer aux côtés des Partis Nationalistes au Togo lors des historiques élections législatives du 27 Avril 1958.

2- rentrée au Togo en Déc. 1960 ,
membre et militant du Parti "UNITE TOGOLAISE" à partir de Février 1961 ;

3- militant et membre fondateur du Parti Union des Forces de Changement (U.F.C.), dont il était actuellement Premier Vice-Président et candidat à l'élection présidentielle de 2005.




Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)