Lundi 23 Octobre 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

FI-ANC-TOGO - 22/02/2011 Imprimer | Envoyer | Réagir

TOGO: Première session plénière du bureau de la Fédération internationale de l'ANC


Alliance nationale pour le changement - ANC
Fédération internationale (FI-ANC)


Première session plénière du bureau de la Fédération internationale
Paris, le 20 février 2011

COMMUNIQUE FINAL


Installée à Paris, le 30 janvier 2011 par Jean-Pierre Fabre, président national de l’Alliance nationale pour le Changement, la Fédération internationale de l’ANC a tenu sa première session plénière à Paris le 20 février 2011, afin d’adopter son plan d’actions au titre de l’exercice 2011.

Introduisant la séance, Antoine Bawa, président de la Fédération internationale a tout d’abord rendu compte des actions conduites depuis le 30 janvier et qui portaient essentiellement sur la diffusion de nombreux messages à l’attention de partenaires divers. Ces messages avaient pour objectif d’informer largement de l’existence de la Fédération internationale de l’ANC à l’extérieur du Togo. Dans l’intervalle, la Fédération a pu établir des contacts en Belgique, au Canada, aux Etats Unis, en Suisse, en Suède aux fins d’implantation des sections de l’ANC dans ces pays.

Le Bureau a ensuite procédé à l’examen et à l’adoption du plan d’actions qui s’articule autour de trois axes :

• Axe politique et diplomatique : Pour la Fédération internationale il s’agit de participer à la définition des orientations stratégiques ainsi qu’à la formulation des pistes de solutions adaptées au contexte du pays. Il s’agit également de contribuer à l’élaboration de méthodes de travail destinées à moderniser le parti. A cette fin et en concertation permanente avec le bureau national, la Fédération internationale mettra au point plusieurs instruments dont le règlement intérieur, la charte de l’alternance et du changement, la plate-forme de partenariat stratégique de l’ANC, la stratégie de collecte de fonds, la stratégie destinée à encadrer les actions dans le domaine humanitaire, le manifeste idéologique du parti, contributions concrètes à l’élaboration des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

• Axe organisationnel : Au terme des dispositions des statuts, la Fédération internationale est un organe qui représente le parti à étranger. Elle a pour mission d’implanter l’ANC au sein de la diaspora togolaise qui compte aujourd’hui environ 1,5 millions d’âmes, soit presque le tiers de la population du Togo. Nous proposons que les sections qui seront créées à l’étranger soient jumelées aux fédérations nationales. Les militants de l’ANC de la diaspora et ceux du pays apprendront ainsi à se connaître, à travailler ensemble et à partager leurs ressources intellectuelles, matérielles et financières.

• Axe communication et information : La Fédération internationale s’attachera à mettre au point son plan de communication incluant toute la palette des moyens offerts dans ce cadre : radio, télé, presse écrite, internet, réseaux sociaux, téléphone portable, l’objectif étant de faire connaître la situation réelle qui prévaut au Togo aux triples plans politique, économique et social.

Au terme de la session, le bureau a adopté son plan d’actions et procédé, de manière consensuelle, à la répartition des tâches entre ses membres. La Fédération internationale a renouvelé son plein soutien aux manifestations organisées par l’ANC et le Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) sur le terrain. La Fédération internationale tiendra sa 2ème session plénière le 27 mars 2011.

Paris, le 22 février 2011
Contact : fi.anc.com@gmail.com

____________________________________

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) est née au Togo le 10 octobre 2010 pour porter la nouvelle espérance du peuple togolais qui continue le combat pour la liberté, la dignité et la défense des droits de l’Homme en vue du progrès économique et social. Présidée par Antoine Bawa, la Fédération internationale est conduite par un bureau composé de 10 membres. Elle est le prolongement du parti à l’étranger et elle a pour mission de mobiliser la diaspora en faveur des valeurs et des idéaux de l’ANC.

Contact : Fi.anc.com@gmail.com

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)