Mercredi 26 Juillet 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

LETOGOLAIS.COM - 14/04/2008 Imprimer | Envoyer | Réagir

A mes frères des rues


NOTE DE LECTURE de Mouta GLIGLI: DÉSILLUSION DE LA JEUNESSE


Le récit À mes frères des rues se présente comme une lettre écrite par Seydou Nourou Mbodji et adressée aux enfants des rues, aux parents et aux éducateurs des rues. Ce livre devrait à notre humble avis être lu avec intérêt par les jeunes d’Afrique et même du reste du monde, même si on peut déplorer le fait que ces jeunes d’Afrique et d’ailleurs¸ véritables destinataires de cette missive, n’auront pas tous l’opportunité de lire ce texte à cause des difficultés dans la diffusion et de l’illettrisme d’une bonne partie de cette jeunesse africaine. C’est pourquoi il est rare de trouver dans la littérature africaine, un livre écrit par un jeune et pour les lecteurs de sa génération dans l’intention d’attirer leur attention sur leur quotidien.

À mes frères des rues est un cri de colère qui interpelle les parents et surtout les éducateurs. Ce n’est pas un livre qui oppose la tradition et la modernité en Afrique, thème démodé, mais plutôt un livre qui démythifie les idées reçues sur la ville en Afrique et met à nu les méfaits de l’exode rural et ses conséquences sur l’éducation et l’avenir des jeunes en Afrique.

Et pourtant, quelques temps avant de quitter son village natal, le jeune Mor avait annoncé avec joie à ses amis son départ pour Dakar, la capitale sénégalaise. Voici sa déclaration: « …Mes frères, je me rappelle au retour des champs, quand mes parents m’ont annoncé que je partais avec oncle Ousmane sur le chemin de mes rêves. J’avais sauté de joie et couru vous annoncer la nouvelle. Vous pleuriez auprès de vos mamans parce que vous aussi vouliez partir pour cette grande découverte.» Le jeune Mor ne s’imaginait pas en ce moment la déception qui l’attendait.

Ici, il ne s’agit pas d’un vieux débat entre la ville et la campagne, mais plutôt des méfaits du déracinement des jeunes à qui on fait miroiter les tralalas de la ville et ses conséquences funestes. À cause du sous-développement et des dictatures mises en place en Afrique et entretenues, les villages n’ont point de structures et ne sont plus viables pour mener une existence digne. Dans ce contexte, la ville exerce un attrait sur les jeunes et provoque leur exode. Ce dernier phénomène engendre par ailleurs d’autres problèmes pour la ville, notamment de véritables fléaux sociaux: prostitution, violence, criminalité, et maladies, etc. Alors le rêve d’un jeune devient un cauchemar: «La sentence est tombée. Je suis condamné à quinze ans de prison pour plusieurs chefs d’accusation dont le meurtre» page 91.

Ainsi, Mor qui vivait paisiblement au village, devient criminel en ville. Enfin cette lettre qui n’a pas de destinataire précis, est en réalité adressée à nous tous. Lire la page 93. C’est un document qui ouvre un débat sociétal en Afrique sur les questions de développement et de l’avenir de la jeunesse africaine et qui nous désillusionne.

Note de lecture tirée de
À mes frères des rues
De Seydou Nourou Mbodji
Publié aux éditions L’Harmattan en février 2008

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)