Mercredi 29 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

L'AUTEUR - 14/04/2008 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo: la nuit noire sur la poste et la télécommunication


TOGO, LA NUIT NOIRE SUR LA POSTE ET LA TÉLÉCOMMUNICATION, VECTEURS DE DÉVELOPPEMENT D’UNE NATION

Dans quelle mesure la poste peut-elle être définie comme facteur du bien-être et vecteur du développement économique au Togo comme dans le reste du monde? Je répondrais en écrivant que la poste au Togo devrait examiner d’une part la part de l’activité économique des sociétés pour leur développement, et d’autre part la part de l’activité individuelle et sociale qui est essentiellement consacrée à atteindre et à utiliser les conditions matérielles du bien être.

La poste et la télécommunication au Togo n’ont pas été épargnées par la mauvaise gestion, et la gabegie du pouvoir. Peut-on parler de développement de la poste au Togo, ou d’érosion systématique de son influence sur le territoire togolais? En Europe et partout dans le monde à l’exception du Togo, les facteurs se déplacent chaque matin pour distribuer le courrier. Dans les entreprises, les activités démarrent avec la livraison du courrier quotidien. Chaque société a son service courrier arrivé et départ. Toutes les activités sont organisées sur le passage du facteur le matin et l’après midi. Au Togo, comme toujours, nous sommes l’exception du mauvais côté. Les facteurs n’existent plus au Togo, les rues ne sont pas dénommées, le courrier n’est plus distribué. Il y a un service de boite postale qui ne peut pas remplacer l’activité de distribution du courrier aux entreprises et à la population.

A* Permettez-moi de résumer l’histoire de l’origine de la poste

Le service postal fut crée au temps du roi de Achéménides, roi des Perses Cyrus vers 500 ans avant Jésus-Christ. Il fut installé et organisé par les Romains en Europe à l’époque d’Auguste 62 avant Jésus-Christ. Le nom du courrier «posta» que l’on retrouve en italien moderne, dérive du nom des stations ou des postes où le courrier est distribué et où les itinéraires des messagers se croisaient et se reposaient au cours de leurs déplacements.

On peut faire remonter la notion de poste européenne à la fin du XIIIe siècle, lorsque la famille Tasso (appelée aussi Tassis), une famille originaire de Bergame en Italie, opérait un service de courrier entre plusieurs villes de Lombardie. La famille participe au XIVe siècle à la création et direction de la Compagnia dei Corrieri della Serenissima (Compagnie des Courriers de la Sérénissime) à Venise.
Francesco Tasso crée pour le Pape une liaison entre Milan et Innsbruck (Autriche), il attire l'attention de Frédéric III, empereur du Saint Empire romain germanique.
En 1490, après l'acquisition du Tyrol, Maximilian Ier, le fils de Frédéric III, décide de confier à Francesco et sa famille le monopole postal de l'Autriche aux Pays-Bas. Francesco devient François de Tassis) et va s'installer à Malines pour gérer ce premier service de courrier européen.
En 15021 ou 1506 2, Philippe le Beau, petit-fils de Frédéric III, devenu roi de Castille par son mariage avec Jeannne la Folle, nomme François de Tassis «capitaine et maître de nos postes». Il lui octroie un traitement annuel de 12 000 livres pour transmettre, dans les délais fixés, les dépêches du gouvernement vers l'Allemagne, la France et l'Espagne.
Les Tassis vont donc mettre leur organisation au service des personne privées, et on trouve dès 1506 la mention d'un paquet de lettres émanant de particuliers et transportés par leurs courriers.
Dès lors, la famille de Tassis a le droit de porter tant le courrier gouvernemental, que le courrier privé dans tout le Saint-Empire romain germanique ainsi qu'en Espagne. En 1512, l'empereur Maximilien I, qui a succédé à Frédéric III, anoblit la famille qui s'appellera d'ailleurs, à partir de 1650, de la Tour de Vassassina et Tassis (en abrégé de la Tour et Tassis ou von Thurn und Taxis et contrôle virtuellement la totalité de la poste européenne à l'exception notable de la France, ce qui n'a rien d'étonnant puisque Charles Quint, qui a hérité du Saint Empire et de la couronne d'Espagne, est en guerre avec le Roi de France, François Ier. En 1516 pourtant, François est chargé, par Charles Quint, de créer un service spécial dont bénéficiera François 1er. En contrepartie de cette faveur, le roi de France laissera libre passage au courrier de Charles Quint vers l'Espagne. Ainsi, alors que les souverains européens se déchirent, les Tassis parcourent librement l'Europe.
En 1535, une ordonnance de Charles Quint permet aux Tassis de placer leurs postes à leur guise, le souverain les prenant sous sa sauvegarde. Diverses ordonnances confirment le monopole des maîtres de poste et fixent le salaire des courriers.
En 1612, Lamoral de Tassis met en place des service de diligences qui transportent à la fois du courrier, des paquets et des voyageurs.
Pendant 355 années, les différentes branches de la famille von Thurn und Taxis vont contrôler des services postaux locaux et nationaux en Espagne, en Allemagne, en Autriche, en Italie, en Hongrie, aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg. À son apogée, la famille emploiera jusqu'à 20 000 personnes et plusieurs milliers de chevaux pour gérer une poste qui sera longtemps la plus performante d'Europe: au XVIIIe siècle le courrier entre Bruxelles et Innsbrück était assuré en 5 jours.
En 1724, sur ordre de l'empereur Charles VI, les Thurn und Taxis déplacent le siège de leur Poste de Bruxelles vers Francfort-sur-le-Main. Le site sur lequel les chevaux du système de poste paissaient, connu sous le nom de Tour et Taxis, sera racheté près d'un siècle plus tard par la ville de Bruxelles.
Le XIXe siècle voit le monopole postal des Thurn und Taxis s'étioler progressivement. Tout d'abord, du fait de la disparition de fait du Saint Empire en 1806, les Thurn und Taxis ne gèrent plus qu'une entreprise privée qui verra ses intérêts s'opposer à ceux des nations modernes qui entendent contrôler un service public aussi essentiel dans un monde en expansion. Napoléon Ier, cause de la disparition du Saint Empire sera aussi un des premiers à faire de la poste un service public à part entière. À partir de 1852 la famille von Thurn und Taxis émet des timbres-poste, mais leur dernier service postal est racheté et nationalisé par le gouvernement prussien en 1867, sous la direction de Heinrich von Stephan.

B* Poste vecteur de développement d’un pays

La poste est un service qui remplit à la fois le rôle de la liberté, du rêve et du développement économique d’une cité, d’une région et de tout un pays, même en période de guerre. Malheureusement, mon pays, notre pays fait encore exception par défaut de ses atouts pour développement notre pays.

D’abord, le facteur privé de la poste doit être développé pour l’envoi des courriers, des cartes postales, des colissimos, de fax, de télégramme et de mail. Le côté professionnel de la poste doit être organisé autour des sociétés avec un professionnalisme pointu et une rigueur absolue.

Le département départ du courrier doit organiser sa tournée avec les facteurs comme en Europe, et partout dans le monde, très tôt le matin. Dès l’ouverture des sociétés et des services administratifs, les courriers doivent être distribués pour permettre au démarrage de l’activité économique.

Les sociétés reçoivent leurs commandes par courriers, les paiements sont faits par courriers, les demandes de service après vente sont faites par courriers. Le département Arrivée, devrait être organisé sur la collecte du courrier et l’envoi du courrier dans les villes de l’intérieur, et à l’extérieur.

Le bon fonctionnement d’un service postal, c’est la distribution du courrier dans un délai maximal de 48 heures. La poste d’aujourd’hui au Togo devrait assurer les mêmes services que les autres postes dans le monde. Développer la sécurité des plates formes, assurer le délai de livraison des paquets, des courriers recommandés, des colis postaux pour permettre aux PME qui font des ventes par correspondance de se développer.

Par exemple, une PME de Kara qui vend du beurre de Karité, devrait pouvoir compter sur la poste au Togo pour livrer à temps ses produits et satisfaire ses clients. Cela lui permettra de développer son activité, d’embaucher des jeunes filles et des jeunes garçons dans la région de la Kara, et apporter un bien-être à plusieurs familles par leurs compétences.

Nouvelles technologies!

En dehors des traditionnelles voies d’acheminement du courrier comme le chemin de fer, qui n’existe plus au Togo, l’automobile, la poste aérienne et les services financiers postaux qui permettent à la population d’avoir un compte épargne, un chéquier, un placement, le Togo devrait avoir un projet de cyber facteur, pour permettre à tout usager de la poste de suivre son courrier et de faire les réclamations nécessaires. La justice d’un pays envoie les assignations par la poste, par lettre recommandée. Aujourd’hui au Togo, c’est impossible d’avoir une communication par courrier normal et par courrier recommandé.

Le Togo devrait faire un recrutement des jeunes diplômés et les envoyer en formation en Europe et prendre l’initiative de créer une branche de formation des postes et télécommunications régionales avec les autres pays de la sous-région à Lomé pour former les cadres de la poste aux nouvelles technologies de courrier, aux exigences de la fonction pour redonner espoir à la fonction du facteur, du financier de la poste, des ingénieurs de télécommunications, des techniciens., des informaticiens.

Conclusion

Je rêve de trouver sur les routes de nos cités au Togo, des facteurs comme dans ma jeunesse, des camions pleins de courrier qui traversent le pays avec un professionnalisme et une rigueur pour l’accomplissement de leur métier avec fierté, pour le développement des activités économiques à travers le pays.


France, 10 avril 2008
Jacob Ata-Ayi

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)