Mardi 25 Juillet 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

LETOGOLAIS.COM - 18/09/2002 Imprimer | Envoyer | Réagir

Rentrée scolaire : que de soucis pour les élèves du Togo !


Depuis lundi 16 septembre c’est la rentrée des classes et les inquiétudes renaissent. Les difficultés sont grandes, enseignants, parents, élèves et commerçants se scrutent. Bithor Jonas qui rentre en cours moyen première année est fier de sa nouvelle école : « papa ne voulait plus d’école publique, car il y a trop de grève ; il a préféré m’inscrire dans cette école privée, je suis content de rencontrer de nouveaux amis ».

Si les élèves montrent visiblement leur satisfaction ce n’est pas le même sentiment chez les parents dont certains cherchent encore de la place pour leurs enfants. Selon que l’élève fréquente une école privée ou un établissement public les frais scolaires sont largement inégaux. Les plus nantis préfèrent les écoles privées pour leurs enfants bien qu’ayant pourtant du mal à en supporter les coûts.

Les fournitures scolaires sont excessivement chères. Cette année les commerçants font la bonne affaire. En dehors des librairies traditionnelles comme la LIMUSCO (Librairie des Mutuelles Scolaires) d’autres étals se multiplient dans les marchés et aux carrefours des rues. Les stations d’essence suivent le mouvement en organisant des ventes dites promotionnelles.

Le prix du cahier a baissé non seulement par le fait de la concurrence mais par souci humanitaire. De 150 fcfa l’année dernière le prix d’un cahier de 100 pages Calligraphe est revenu à 140 fcfa pour, dit-on, décourager les importateurs. Au Togo deux sociétés ont le monopole de la fabrication des cahiers. Cette baisse est importante car le moindre centime perdu par un Togolais aujourd’hui constitue une fortune par ces temps de précarité. Pour la confection des uniformes d’écoliers, les couturières et les tailleurs font eux aussi de très bonnes affaires. Mlle Adokpo Madeleine est maîtresse couturière ; elle estime que la clientèle est très exigeante mais mauvais payeur : « certaines clientes à qui j’ai fait des tenues l’année dernière pour la classe de 6ème n’ont pas encore payé jusqu’aujourd’hui. Je veux presser le travail de celles qui payent bien, les bons comptes font les bons amis, dit-on ».

Les enseignants du secteur public se font autant de souci. Avec plusieurs mois d’arriérés de salaires ils espèrent que pour cette rentrée, le gouvernement fera un effort pour les rétribuer. Les responsables des écoles privées doivent remplir leurs classes pour assurer leur survie. Pour recruter leurs élèves , elles envahissent les radios, télévision et presse écrite de messages publicitaires. L’afflux de ces élèves est indispensable pour assurer la charge salariale des enseignants. Faute d’effectif certaines écoles n’hésitent pas à reporter la date de leur rentrée.

A cause de la situation socio-économique déplorable du pays, les inquiétudes des parents sont fondées quelque soit leur niveau de vie, l’éducation des enfants doit être assurée. A la veille de cette rentrée le Ministre de l’éducation nationale M. Charles Kondi Agba a fait un discours dans lequel il a souhaité une bonne reprise à tous.

La rédaction


Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)