Mardi 23 Mai 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

L'AUTEUR - 27/09/2006 Imprimer | Envoyer | Réagir

Togo : UFC ou RPT, que choisir ?


De cet accord de Ouaga qui aurait pu être une voie pour libérer notre peuple, le clan Gnassingbé avec la complicité d’autres compatriotes mal intentionnés en ont fait un moyen pour s’incruster au pouvoir. Le nouveau gouvernement formé par le Président du C.A.R. de par sa composition illustre bien cette volonté du R.P.T. à s’éterniser au pouvoir au détriment de la volonté de nos populations qui n’aspirent qu’à la liberté. L’U.F.C. a signé cet accord pour être physiquement présente dans tous les processus qui doivent déboucher sur des élections libres et transparentes, présente aussi bien en amont qu’en aval.

L’U.F.C. n’a pas signé cet accord pour légitimer le clan Gnassingbé ni se laisser transformer en ‘mouton’ pour brouter l’herbe du clan et finir à ‘l’abattoir’. Nous sommes un parti politique, porteur de l’intérêt général de nos populations, et notre finalité est la conquête du pouvoir d’Etat. Cette conquête se fera par les urnes car pour nous la légitimité ne peut venir que du peuple. Tout en n’étant pas présente dans ce gouvernement, l’U.F.C. entend assumer ses responsabilités en tant que signataire de cet accord et sera bel et bien présente à toutes les élections si les conditions de transparence sont réunies.

Au-delà de cet accord et compte tenu de la composition de ce gouvernement qui met de l’ordre sur notre échiquier politique (le revers de la médaille), la question primordiale que nous devons nous poser maintenant est : U.F.C.ou R.P.T., quel choix ? Cette question a un corollaire non moins primordial : qu’attend le peuple togolais des partis dits de l’opposition ? Pour répondre à cette question cruciale pour l’avenir de notre pays, nous devons mettre en parallèle les deux partis, U.F.C. et R.P.T. Pour nous, à l’U.F.C., le sens de la politique est la liberté. En fait, le caractère lié de la politique et de la liberté doit donner à comprendre comment les échecs de la politique au Togo sont les résultats d’un manque de politique. La liberté autorise la constitution de la politique et la politique permet la liberté. Malheureusement au Togo sous la férule du clan Gnassingbé, le règne de la violence et de l’argent a supprimé le discours politique et par ricochet la liberté.

L’U.F.C. veut réunir tous les Togolais autour d’un idéal, la liberté qui doit déboucher sur le bien être de tous. Le R.P.T. en faisant place autour de sa ‘mangeoire’ à d’autres formations politiques dites de l’opposition, a pour unique préoccupation le maintien du clan Gnassingbe au pouvoir au détriment du bien être du peuple. Le choix est donc clair : le changement vrai que préconise l’U.F.C.ou la ‘mangeoire’ du R.P.T. qui tout compte fait n’est qu’un mirage pour le peuple. En réalité, le peuple a toujours fait son choix mais, le clan Gnassingbé a toujours brimé ce choix. Il est vrai aussi qu’au Togo une misère persistante a étouffé dans l’esprit de certains l’aspiration à la liberté. Cette misère est-elle donc en grande partie la conséquence du choix du R.P.T. par certains de nos concitoyens aux convictions démocratiques douteuses, qui hier encore étaient dans l’opposition ?

Mais, la misère ne peut être une circonstance atténuante à la trahison de tout un peuple.
‘‘Je rentrerai du Bénin au Togo et s’il le faut à pied, le jour où mon pays sera débarrassé du clan Gnassingbé’’. Cette réponse est donnée par un réfugie togolais vivant au Bénin, suite à la question d’un journaliste lui demandant quand comptait-il retourner au Togo ? . Cette réponse de notre compatriote est révélatrice du rejet de notre peuple du clan Gnassingbé et répond parfaitement à la question : qu’attend notre peuple des partis politiques de l’opposition ? Le peuple n’attend donc pas des partis politiques dits de l’opposition d’aller prendre leur place autour de la mangeoire R.P.T. mais, de le débarrasser expressément du clan Gnassingbé qui est à la base de tous ses maux. L’U.F.C. fait sienne cette requête de notre peuple et appelle tous les Togolais du Nord au Sud à se joindre à elle pour en finir avec ce clan. La politique est à la fois définition des objectifs et recherche des moyens pour les atteindre.

L’objectif de l’U.F.C.est clair et rejoint celui de notre peuple qui seul a les moyens nécessaires pour l’atteindre. Ces moyens sont cette fois-ci renforcés par la présence effective d’un médiateur et la mise en place d’un comité de suivi de cet accord. Le temps joue contre nous, contre la terre de nos aïeux, restons donc soudés autour de l’U.F.C. pour en finir avec ce régime abject obstinément accroché à une conception passéiste du rapport gouvernant/gouvernés. Cette étape de la lutte requiert plus que jamais l’implication populaire massive derrière votre choix, l’U.F.C. pour matérialiser notre objectif commun.

Notre lutte est légitime et notre victoire est certaine.

ABLODE !


Elliott Ohin
Ancien Secrétaire Général de l’U.F.C.
Membre du Bureau National
Représentant de l’U.F.C. en Amérique du Nord.

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)