Vendredi 24 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

EAMAU - 12/04/2006 Imprimer | Envoyer | Réagir

EAMAU cherche un Coordinateur de programme de gestion urbaine


AVIS DE VACANCE DE POSTE

Le Ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle communique :

L’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) cherche à recruter un Coordinateur de programme de gestion urbaine.

1.1 Description du poste :

Article 15 des statuts généraux :

« Il est nommé par le Conseil d’administration pour une période de quatre (4) ans renouvelable une fois. Il est responsable :
- de la coordination des études et des programmes de la filière ;
- de la préparation des dossiers à soumettre au Conseil scientifique et pédagogique pour les aspects propres à la filière ;
- de la formation continue inhérente de la filière ;
- de l’organisation des stages et des voyages d’études des élèves de la filière ;
- de l’exécution des contrats et marchés relevant de la gestion urbaine ;
-de la diffusion et de la vulgarisation des travaux de recherche de la filière et de ceux de fin d’études ;
- du suivi et de l’évaluation des enseignants de la filière. »

1.2 Profil du candidat :

- Candidat jeune et dynamique. Candidature féminine appréciée.

Compétences :

Le Coordinateur de programme de gestion urbaine est un cadre supérieur diplômé architecte et/ou urbaniste, titulaire d’un diplôme de spécialité reconnu et attesté.

Le candidat devra également justifier de bonnes connaissances en gestion urbaine.

Expérience professionnelle :

Le candidat devra justifier d’une expérience professionnelle confirmée et attestée en architecture, en urbanisme et en gestion urbaine, notamment dans les secteurs respectifs de la pratique du métier, de l’enseignement, de la recherche appliquée et de l’expertise professionnelle.

Le candidat devra par ailleurs justifier d’une expérience confirmée en gestion des programmes de formation et de recherche dans les grandes écoles.

Aptitudes complémentaires exigées :

- Maîtrise de l’informatique, outil de travail principal de l’EAMAU, tant en bureautique qu’en conception technique, architecturale et urbaine.
- Aptitudes en français (écrit et parlé sans faute), anglais (écrit et parlé courant).
- Capacités en animation de groupe de travail, en équipe, travail sous pression.
- Aptitude à la communication : relations internes (professeurs, élèves) et externes (réseaux), être un bon pédagogue. Avoir le sens de l’écoute.
- Avoir le sens de l’initiative dans la recherche de meilleures perspectives de formation.
- Etre familiarisé aux méthodes d’ingénierie pédagogique moderne et au système LMD ;
- Avoir le sens de l’organisation et de l’ordre dans la gestion et le classement des dossiers relatifs au programme.

1.3 Traitement et rémunération :

Classement en catégorie CE de la grille EAMAU salaire brut et avantages complémentaires à hauteur de neuf millions (9 000 000) FCFA/an et un mois de vacances/an.
Autres prises en charge statutaire : remboursement 75% des frais scolaires et de santé et des frais de déménagement.

1.4 Conditions à remplir par les candidats:

Nationalité :

Les candidats devront être ressortissants d’un des Etats membres de l’EAMAU.

Age et conditions physiques :

Le candidat sera âgé de 33 ans au moins et de 43 ans au plus, de bonne condition physique et en excellente santé.

Dossiers de candidature :

Ils seront adressés au plus tard le 15 mai 2006 par le ministre en charge au Directeur général de l’Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme dont l’adresse figure en tête. Les dossiers de candidature comprendront :
- une lettre de candidature manuscrite, transmise officiellement par le ministre en charge dans l’Etat membre concerné, chaque Etat membre ne présentant qu’un seul candidat à la fois ;
- une lettre de motivation manuscrite (une page) ;
- un extrait d’acte de naissance récent ;
- un certificat de nationalité ;
- un certificat d’état civil ou de composition de famille (date de mariage, activité du conjoint, nombre, âge et sexe des enfants) ;
- un certificat médical attestant que le candidat est en bonne santé et réunit les conditions physiques requises par la profession d’enseignant et l’exercice de responsabilités administratives ;
- un extrait de casier judiciaire datant de trois (3) mois au plus ;
- une copie certifiée conforme des diplômes les plus élevés en rapport avec le présent poste ;
- un relevé des services accomplis, ou des certificats de travail délivrés par les employeurs précédents ;
- un curriculum vitae certifié sincère et conforme, en rapport avec le présent poste.

Durée de la mission :

Le candidat prendra service le 1er septembre 2006 pour une durée de 4 ans renouvelable une fois, selon les textes de l’EAMAU et conformément aux décisions du Conseil d’administration.

NB : Aucun renseignement ne sera fourni par téléphone. Des informations relatives à la vie de l’EAMAU sont disponibles sur le site de l’EAMAU : www.eamau.org


Voir également:
Les opportinutés d'emplois au Togo avec LUCREATIF

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)