Jeudi 27 Avril 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

LETOGOLAIS.COM - 12/04/2006 Imprimer | Envoyer | Réagir

La CICARE recherche un Bibliothécaire-Documentaliste


AVIS DAPPEL A CANDIDATURES

Pour le recrutement d’un Bibliothécaire-Documentaliste

Le Ministre de l’Economie, des Finances et des Privatisations communique :

Le Directeur général de la Compagnie de Réassurances des Etats membres de la CIMA (CICARE) : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, porte à la connaissance des candidats originaires des Etats membres qu’il recrute un (01) Bibliothécaire-Documentaliste.

NB : être âgé de 21 ans révolus au moins et de 45 ans au plus.

Attributions :

Placé sous l’autorité hiérarchique du sous-Directeur administratif et des ressources humaines, il aura pour attributions :
- assurer la collecte, le traitement et la conservation (archives) des documents d’affaires de la Compagnie ;
- classer les dossiers selon les procédures de la Compagnie en tenant compte de leur importance dans le temps et de leurs dates d’arrivée ;
- assurer la saisie des références des documents (pour ceux qui en ont) à l’ordinateur et en conserver les données au Service informatique de la Compagnie ;
- assurer la mise à disposition du personnel, des informations en cas de besoin pour le traitement des dossiers ;
- assurer la gestion de la formation du personnel en fonction des besoins de la Compagnie.

Profil:

Les candidats doivent être titulaires de diplômes de bibliothécaire obtenus à la suite d’au moins deux ans d’étude après le baccalauréat :
- diplôme de bibliothécaire – documentaliste
- BTS de bibliothécaire – documentaliste ;
- autres diplômes équivalents ;
- expérience professionnelle d’au moins trois (03) ans ;
- bonne connaissance de l’anglais ;
- avoir un bon sens de la communication ;
- avoir une maîtrise de l’outil informatique notamment les logiciels Word et Excel.

Conditions de candidature:

- avoir la nationalité d’Etat membre ;
- jouis de ses droits civiques et être de bonne moralité ;
- avoir satisfait aux lois sur le recrutement dans l’armée de l’Etat dont il est ressortissant si cela est obligatoire ;
- être âgé de 21 ans révolus au moins et de 45 ans au plus.

Pièces à fournir :

1. Une demande de recrutement pour l’emploi à pourvoir ;
2. un curriculum vitae ;
3. un extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu et datant de moins de trois (03) mois, ainsi que le cas échéant, l’acte de mariage, le(s) bulletin(s) de naissance du (ou des) enfant(s) mineur(s) ou à charge et/ou un certificat de vie collectif.
4. Une copie certifiée conforme des titres, diplômes et attestations de qualification.
5. Un certificat médical attestant que le candidat remplit les conditions d’aptitude physique exigées et délivré par les autorités médicales agréées par l’Etat d’origine.
6. Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois.

Avantages attachés à l’emploi:

- Rémunération globale brute équivalent à celles qui sont servies dans les organisations interafricaines du même rang : (salaire de base, indemnités de logement, de sujétion, de transport) à laquelle s’ajoutent diverses indemnités (allocations familiales – indemnité de scolarité).
- Congé annuel : un (1) mois de congé après onze (11) mois d’exercice effectif avec prise en charge des frais de voyage tous les deux (02) ans pour le personnel expatrié.

Modalités de recrutement:

Les candidats présélectionnés subiront un test à Lomé. Des titres de transport seront à leur disposition avec prise en charge des frais d’hébergement.

Le candidat retenu sera classé en Catégorie G5. Il sera soumis à une période probatoire de six (6) mois à l’issue de laquelle, il lui sera proposé un contrat de travail d’une durée de cinq (05) ans renouvelable.

Les dossiers de candidature devront parvenir au plus tard le 30 avril 2006 à l’adresse suivante :

Monsieur le Directeur général de la CICA-RE
BP 12410 Lomé Nyeko/Togo
Fax : (228) 221 49 64 / 221 28 46
Tél.: (228) 221 62 69 / 221 63 88 / 222 28 69


Voir également:
Les opportinutés d'emplois au Togo avec LUCREATIF

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)