Lundi 23 Octobre 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

PRSAO - 08/04/2006 Imprimer | Envoyer | Réagir

Avis de recrutement des Experts du Programme Régional Santé en Afrique de l'Ouest


PROGRAMME REGIONAL SANTE EN AFRIQUE DE L'OUEST
WEST AFRICAN REGIONAL PROGRAMME FOR HEALTH SECTOR (PRSAO)

Avis de recrutement des Experts Permanents du Programme Régional Santé en Afrique de l'Ouest

Le Programme Régional Santé en Afrique de l'Ouest (PRSAO), financé par le 9e Fond Européen de Développement, recherche pour son siège à Cotonou au Bénin et pour une durée allant jusqu'au 31 décembre 2008 :

Un expert long terme pour chacun des 3 profils suivants :

(1) Un(e) Médecin de santé publique, possédant une expérience et/ou une formation en planification, ayant également une formation et/ou une expérience professionnelle pertinente en épidémiologie, avec au minimum 10 ans d'expérience dans la gestion des projets/programmes de santé publique au niveau national ou sous-régional et possédant une bonne connaissance de la situation épidémiologique des principales maladies à caractère épidémique et endémique majeures en Afrique de l'Ouest ;

(2) Un(e) Pharmacien(ne) ayant au minimum une expérience de 10 ans dans la gestion publique ou parapublique du secteur de la pharmacie (Direction de la pharmacie, Centrale d'achat de médicaments, Organismes sous-régionaux d'intégration d'achats des médicaments et de contrôle de qualité des médicaments...), et ayant une bonne connaissance de la problématique et des enjeux du médicament au niveau national, sous-régional, régional et/ou international ;

(3) Un(e) Economiste de la santé, possédant une expérience et/ou une formation en planification de la santé, ayant une bonne connaissance des procédures budgétaires aux niveaux central et déconcentré des pays de l'Afrique de l'Ouest, une expérience d'au moins 10 ans dans le financement et la gestion des systèmes de santé, et une expérience significative du
cadrage des dépenses à moyen terme. Une bonne connaissance des procédures du FED et des programmes financés par ses ressources sera considérée comme un atout supplémentaire.

Les candidats seront issus préférentiellement de l'Afrique de l'Ouest et auront occasionnellement à travailler dans les pays de la sous région. De ce fait, la connaissance des procédures administratives en vigueur dans les pays est un atout supplémentaire.

Le comité de sélection accordera une attention particulière aux candidatures d'experts de haut niveau qui à un moment donné auront assuré avec succès et efficacité des fonctions techniques et de décision importantes dans leur pays et/ou région d'origine.

Une très bonne connaissance orale et écrite de la langue française et de la langue anglaise est indispensable. La connaissance de la langue portugaise sera considérée comme un avantage. Une aptitude à travailler en équipe et sous pression est nécessaire, voire indispensable.

I. PROCEDURES DE RECRUTEMENT
La procédure de recrutement se déroulera de la manière suivante :
-Une phase de présélection sur dossier réalisée par un comité de sélection.
-Une évaluation par épreuve écrite suivie d'un entretien avec le comité de sélection pour les candidats retenus lors de la présélection. L'épreuve écrite et les entretiens auront lieu dans les
bureaux du PRSAO, à Cotonou. Les frais de transport et de séjour des candidats qui auront été invités à participer à cette phase finale de sélection seront pris en charge par le programme.

Les dossiers de candidature ne seront pas renvoyés aux candidats.

II. ELEMENTS DU DOSSIER DE CANDIDATURE A FOURNIR
Les dossiers de candidature doivent comporter les pièces suivantes :
- Une lettre de motivation signée du candidat, adressée à l'Administrateur/Régisseur du PRSAO
- Un curriculum vitae signé et daté
- Une copie de la carte d'identité ou du passeport
- Une attestation prouvant le niveau en anglais pour les candidats francophones, et en français pour les candidats anglophones
.
III. DATE ET CLOTURE DES SOUMISSIONS
Le dossier de candidature complet, composé des pièces paraphées par le candidat, sous pli fermé portant la mention : " Candidature pour un poste d'expert long terme du Programme Régional Santé en Afrique de l'Ouest - (PRSAO) " et précisant le profil d'expertise (médecin santé publique, pharmacien ou économiste de la santé) devra parvenir à l'adresse sous mentionnée au plus tard le 15 avril 2006.
- soit par courrier recommandé (service postal officiel)
- soit par porteur (notamment les services de messageries express) déposant directement la candidature contre accusé de réception signé et daté à l'adresse suivante :
PRSAO
IMMEUBLE ESPACE DINA, QUARTIER SAINT MICHEL,
06 BP 3229 COTONOU, REP. BENIN
Tél. : 00229 21 32 49 48/21 3249 69 - Fax: 00229 21 32 49 47

NB : les dossiers déjà envoyés suite au 1er appel à candidatures seront examinés au même titre que les autres. Il n'est donc pas nécessaire de les renvoyer.


Voir également:
Les opportinutés d'emplois au Togo avec LUCREATIF


Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)