Mercredi 29 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

L'AUTEUR - 29/03/2006 Imprimer | Envoyer | Réagir

Voyage à Aného au Togo


Une initiative heureuse qui emplit d’aise l’enfant du pays que je suis !
Au détour du quartier FANTEKOME, au fronton d’une maison, nous lisons :
CENTRE MEDICO SOCIAL

Par curiosité, nous y entrons et ô joie ! nous recevons un accueil aussi chaleureux qu’inattendu de l’équipe para-médicale avec son responsable Mr. Kuévidjin. Ce Centre Médico Social doit sa création à l’initiative et à la volonté de TOGBE AHUAWOTO SAVADO ZANKLI LAWSON VIII. La vocation de ce Centre est d’accueillir et de soigner toute personne de santé déficiente et les indigents. Une salle de repos y est prévue sans oublier les salles de consultation, de soins et d’analyses en biologie médicale. Si les moyens de ce Centre Médico Social demeurent encore modestes, la volonté et la motivation de l’équipe soignante sont fortes, appréciables et louables.

Nous avons tenu à rencontrer l’initiateur de cette création, son Altesse le Roi LAWSON VIII. Comme toujours, égal à lui-même, affable, pondéré et disponible, son Altesse nous confia ceci : « Si un jour ce Centre Médico Social ne devait plus recevoir de malades, mon pari serait gagné car je souhaite de tout mon cœur que mes concitoyens ne soient plus malades. Mais est-ce possible ?

Pour l’heure, le Centre Médico Social a grand besoin de toutes les bonnes volontés qui doivent s’exprimer en deux points au moins :

1) des dons de médicaments, instruments de laboratoire pour les premières analyses en biologie médicale, petits matériels indispensables au bon fonctionnement d’un centre du type dispensaire, premiers soins d’urgence etc….

2) que les médecins, sages-femmes, infirmiers, tout personnel relevant de la médecine, du para médical, enfants d’ANEHO ou non, amis et sympathisants, offrent en bénévolat un jour ou plus, ou quelques heures de leur temps à ce Centre Médico Social.

Il conviendrait tout simplement de prévenir les responsables ou directement le Roi Lawson VIII en signifiant la spécialité et le moment souhaité pour l’intervention au Centre. Ainsi l’avis serait communiqué à la population pour des rendez-vous éventuels. »

Son Altesse Lawson VIII conclut par cette interrogation : « N’est-il pas normal que ceux qui ont eu la chance d’avoir atteint ce niveau de soignant, se donnent un peu aux autres ? » Son humanisme le précède !

Nous avons rencontré en la personne de son Altesse Lawson VIII, un homme ouvert, généreux et dynamique avec un sens aigu de l’humain. Son Altesse est convaincue que chacun, de sa place, peut aider les autres qui en ont besoin sans trop se déposséder. Les projets nous ont été expliqués avec un art consommé de la pédagogie appliquée.

Sœurs et Frères d’ANEHO, amis, Hommes et Femmes de bonne volonté, épris de l’esprit de solidarité, nous vous exhortons à encourager cette initiative car nous pouvons et devons prendre notre destin en mains.

Le roi GUEZO du Dahomey (Bénin) nous a légué une puissance par cette métaphore : « Si tous les fils du pays venaient par leurs mains assemblées boucher les trous de la jarre percée, le pays serait sauvé ! »

Nous nous permettons de vous communiquer les coordonnées nécessaires pour ce faire :

TOGBE AHUAWOTO SAVADO ZANKLI LAWSON VIII
Chef traditionnel de la ville d’ANEHO
B.P 03 ANEHO TOGO
Email : roilawson@yahoo.fr
Téléphone: (228) 331 01 11
Fax: (228) 331 07 88
Cellulaire: (228) 918 06 08
(228) 946 08 47

Merci à chacun d’entre vous pour ce qu’il pourra faire, si infime soit cette contribution.

Ayité Julien AJAVON
22 mars 2006

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)