Mardi 22 Aout 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

LETOGOLAIS.COM - 06/11/2005 Imprimer | Envoyer | Réagir

Le stylisme togolais Fall Touré réactualise la tradition


Faire découvrir l’histoire par ce qu’elle comporte de culturel en matière de port vestimentaire, c’est à cet exercice que s’est livré le styliste togolais Fall Touré le 21 octobre dernier à Gand en Belgique. L’artiste a invité son public à replonger dans des vêtements du 18è siècle conçus dans des matières ordinaires telles que la soie, le coton, les imprimés et les plissés agrémentées de dentelles qui ont donné un éclat particulier à l’événement. La collection réactualisée présentée par Fall Touré sous le parrainage de l’association « Afrikaans Plateform », dénommée « History » est le parfait reflet d’une époque qu’on croyait révolue. Elle fait découvrir que, même en plein 21è siècle, il est loisible de se ressourcer dans le passé, d’exploiter les aspects positifs de l’habillement d‘autrefois et de concilier les deux époques pour concevoir une nouvelle mode, celle qui allie présent et passé et qui donne une nouvelle identité à l’homme.

D’ailleurs le styliste lui-même s’en défend : « les dentelles, c’était dans le passé. Si cette mode est dépassée, pourquoi la faisons-nous encore de nos jours ? Pourquoi les couturiers font encore des bas pour les pantalons et pourquoi nos jeunes filles portent encore des perles autour de leurs hanches et pourquoi cela plaît aux filles et excite les hommes ? Je n’ai qu’une envie, revisiter le passé et l’adapter au présent » ? Le public composé d’Européens et d’Africains est sorti impressionné et émerveillé de cette manifestation, car tout était beauté.

Fall Touré, né à Lomé, a fait la Haute Ecole de stylisme de Gand (Belgique) et est sorti parmi les élites de cette école très fermée. Il a été le seul Africain de sa promotion à avoir décroché le fameux sésame. En 2000, il a été nominé parmi les 10 meilleurs jeunes stylistes africains au tout premier « Koras Fashion Awards » à Sun City en Afrique du Sud. Quelques semaines plus tard, pour le cinquantième anniversaire de l’organisation de défense des droits de l’Homme, Amnesty International, il a été sollicité pour créer une collection qui réponde aux normes de protection et de défense des droits humains. Auparavant, Médecins du monde a eu recours à ses services pour récolter des fonds au profit de ses œuvres caritatives.

En 2003, il participe pour la première fois à l’événement « Alokpa » organisé au Mercure Sarakawa à Lomé où il est membre du jury. En Europe, dans le cercle très fermé des « hommes de mode », il a réussi à se donner un nom. C’est ainsi qu’en 2004 pour le grand événement de mode de Belgique dénommé « Moda Mundo », littéralement « Mode du Monde », il a été sélectionné pour confectionner l’affiche de ce festival et appelé à juger les œuvres des créateurs belges. Tout récemment en juillet 2005, la première banque belge Fortis Banque s’est procuré ses services pour lancer la deuxième édition de « Moda Mundo » qu’elle avait un an auparavant sponsorisée.

Plus de succès et beaucoup de bonheur pour cet artiste qui porte haut, à l’instar des Eperviers, le flambeau togolais et fait connaître à travers le monde le savoir-faire des Togolais. Il leur promet plein de surprises lors d’un gigantesque festival de mode en décembre à Lomé. Il affirme préparer la deuxième partie de la collection «History » qu’il présentera au public européen en janvier 2006.

Pour en savoir plus sur la collection Fall Touré, visitez le site web Fall Touré

Innocent SOSSOU

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)