Vendredi 26 Mai 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

LE FIGARO - 01/07/2005 Imprimer | Envoyer | Réagir

Auteur et metteur en scène togolais Rodrigue Norman : «Un jeu littéral»


La Comédie Française présente une semaine consacrée aux auteurs contemporains africains du 5 au 10 juillet. A l'occasion d'Écriture d'Afrique, Rodrigue Norman met en scène le texte de Koulsy Lamko, Ndo kela ou l'initiation avortée, un hommage au président du Burkina Faso, Thomas Sankara assassiné en 1987. Sous forme de parabole villageoise il conte l'histoire du jeune révolutionnaire. Auteur et metteur en scène togolais de 25 ans Rodrigue Norman débute l'écriture par des poésie puis des nouvelles.


Propos recueillis par Sarah Fassi 02 juillet 2005


LE FIGARO. – Comment avez-vous débuté dans le théâtre ?

Rodrigue NORMAN. – J'ai démarré en 1995 dans une troupe de théâtre amateur à Lomé. Après deux ans, j'ai fondé ma propre compagnie avec deux autres personnes, les «3C». Depuis je dirige cette troupe qui est de plus en plus reconnue en Afrique par les autres troupes professionnelles. Depuis 2003 nous sommes venus régulièrement en Europe pour présenter notre travail.


Vous avez travaillé en Afrique mais aussi en Europe, quelle différence voyez-vous entre ces deux théâtres ?

En Europe les comédiens vivent de leur art alors qu'en Afrique le théâtre n'est pas considéré comme un métier, de nombreux tabous persistent et le théâtre restent une activité secondaire. De plus en Afrique il n'existe pas d'école qui forme au théâtre sauf peut-être au Sénégal, en Côte d'Ivoire ou au Maroc, alors que la formation est un passage obligé en Europe.


Au niveau de l'esthétique le jeu africain est «littéral», les comédiens jouent avec leur corps, leurs tripes, en Europe il existe une réflexion sur la pratique théâtrale.


Lorsqu'on vous a proposé de mettre en scène Ndo Kela, de Koulsy Lamko comment avez-vous réagit ?

J'avais une réelle envie de mettre en scène cette pièce, Ndo kela est un classique africain, non pas parce qu'il est inscrit au programme scolaire mais par sa description des caractéristiques de l'Afrique rurale, rustique, traditionnelle. De plus j'avais déjà joué dans cette pièce et je connaissais donc bien le texte.


Comment avez-vous procédé pour l'adaptation du texte au théâtre ?

J'ai d'abord un grand respect pour le texte original et mon souhait était donc de ne pas altérer son sens. Cependant la pièce est trop longue, j'ai alors rencontré l'auteur et je lui ai proposé de couper ensemble des morceaux, il m'a laissé une liberté totale de coupe. J'ai retravaillé le texte avec le dramaturge Kouam Tawa. Ndo Kela est un conte dit par un patriarche à une communauté villageoise, la principale modification est que le texte sera conté par une communauté villageoise à un public avoué.

De plus la pièce est jouée à vue, les coulisses sont visibles, ce qui rend la pièce ludique.

Écriture d'Afrique sera également l'occasion de découvrir trois lectures spectacles, Blue-S-Cat de Koffi Kwahulé, La Danse du Pharaon de Marcel Zang et La mort vient chercher chaussures de Dieudonné Niangouna. La programmation intégrera également l'inauguration de l'exposition monographique Portrait latents du photographe Nabil Boutros. Rens. Théâtre du Vieux-Colombier : 01.44.39.87.00. www.comedie-francaise.fr

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)