Vendredi 20 Octobre 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

WWW.TOGOELECTIONS.ORG - 30/04/2005 Imprimer | Envoyer | Réagir

ALERTE Togo élections.org: 60 morts à Atakpamé...


IL FAUT ARRETER LE COMMANDANT KOLOUM *

Depuis 96 heures que nous parlons du drame qui se déroule dans l'Ogou, personne ne réagit. Et pourtant à Atakpamé tout le monde connaît les auteurs des massacres et les populations ont fait tout leur possible pour se débarrasser des monstres qui les ont assaillies.

L'homme qui sème la terreur à Atakpamé s'appelle Koloum; commandant de gendarmerie à la retraite. Il a à sa disposition une milice armée qui faisait parler d'elle plusieurs jours avant la tenue de l'élection présidentielle. La police et la gendarmerie et quelques éléments du deuxième Régiment Interarme de Témédja (garnison à 7 Km d'Atakpamé) sont sous les ordres du sinistre commandant.C'est ce qui lui a permis d'avoir le renfort de chars et de fusils d'assaut utilisés contre la population.

Les hommes de Koloum ont fait une trentaine de morts du dimanche 24 au mardi 26 avril. Les jeunes des quatre grands quartiers se sont organisés pour faire face à la bande. Ils n'ont pu faire grand-chose, avec leurs mains face à la horde armée. Jeudi 28 Avril, les femmes d'Atakpamé voyant leurs enfants tués comme des poussins se sont révoltés. Elles sont sorties nombreuses dans les rues de Dzama, Doulassame et autres, presque nues! Ces femmes ne portaient que des cache-sexe de couleur rouge, tenue traditionnelle féminine dont l'exhibition est un signe de défiance et de malédiction.

Des personnalités de la ville ont vu le préfet et le maire pour les prier d'intervenir pour dire au criminel commandant de quitter Atakpamé. Jeudi soir, Koloum a accepté de quitter le centre ville. Il est allé avec ses hommes établir son quartier général à Agbonou à l'entrée de la ville. C'est de là qu'il continue ses basses besognes en envoyant ses tueurs s'en prendre aux pauvres citoyens, violant des femmes et saccageant les biens des personnes reconnues comme appartenant à l'opposition.

Samedi, le bilan établi par des acteurs de la société civile sur place est d'au moins 60 morts, plus de 150 blessés et plusieurs personnes introuvables.

Tout cela se passe au Togo, dans le cadre d'une élection supposée se tenir dans un cadre démocratique. Et le monde est au courant de ce qui demain sera reconnu comme un génocide.

Sources www.togoelections.org



* Précision de la recation letogolais.com suite courrier des lecteurs

Le barbare Koluom , Kabye résident à Atakpamé (Agbo), n'est pas commandant de gendarmérie ! Il a été commandant de Brigade (CB), et est parti à la retraite avec le grade d'adjudant- chef Major, qu'on appelle communément Major ! C'est d'ailleurs sous ce nom (Major) qu'il est connu à ATAKPAME. Il n'est pas commandant (officier), mais sous-officier ! Il est vraiment sanguinaire! Faites tout pour qu'il soit traduit à la cour internationale des droits de l'homme.Beaucoup de ses collabolateurs travaillent à la mairie d'ATAKPAME!



Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

#TOGODEBOUT : MOBILISATION MONSTRE DE LA DIASPORA DE BASTILLE à RéPUBLIQUE à PARIS

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)