Mercredi 29 Mars 2017

Contactez-nous

Recherche :

Actualités

A la une

Editorial

Societe

Regions

Diaspora

Carnet

Politique

Economie

Sante

Education

Culture

Sports

Afrique

International

Repères

Opinions-debats

Revues de presse

Interviews

Portraits

Annonces

Emplois

Immobilier

Divers

Services

Archives

Newsletters

Abonnement

Publicite

Espace reserve

Qui sommes-nous ?

LETOGOALIS.COM - 16/10/2003 Imprimer | Envoyer | Réagir

Ewole 6: Rencontres internationales d'arts visuels


La 6e édition des rencontres internationales d’arts visuels, Ewolé, ouvre ses portes vendredi 17 octobre 2003 au Togo. Destinée aux artistes confirmés ou débutants, cette rencontre est un laboratoire de libre expression et un cadre de formation pour les participants.

Pour cette 6e édition, l’objectif des organisateurs est de coordonner et de renforcer les partenariats avec les autres festivals du continent. Ewolé est une manifestation biennale, un espace de sélection qui se révèle être une réponse pertinente pour les artistes plasticiens du Togo, de la sous-région et du continent africain.. La rencontre foisonne d’initiatives : ateliers de formation, forums de critiques d’arts, conférences-débats, portes ouvertes, vernissage, expositions des performances artistiques et veillées artistiques. Ces activités se dérouleront successivement à Togoville, à Lomé et à Badja. Les villes choisies sont distantes d’environ 15 km de Lomé. C’est l’occasion d’emmener les arts plastiques en milieu rural. Cette année Ewolé 6 est placé sous le thème de « créations contemporaines africaines entre sources identitaires et globalisation ». Lors des débats, il s’agira de définir le rapport de l’artiste africain avec sa tradition et l’influence croissante de l’occident.

Le festival culturel Ewolé a été initié en 1994 par l’artiste plasticien-designer et opérateur culturel togolais Kossi ASSOU. Depuis cette date jusqu’en 2002, tous les 2 ans, il a rassemblé des artistes plasticiens et designers venus de divers horizons. Cette année il bascule dans les années impaires pour être en alternance avec d’autres festivals de renom et d’autres rencontres sur d’autres continents. Il est une réponse à la quête quotidienne de validation et de visibilité de créations d’artistes plasticiens africains. Le nom Ewolé vient du Baoulé, une langue du centre-est de la Côte d’Ivoire, qui signifie « nous sommes là, nous existons, nous sommes incontournables ». Au fil des éditions Ewolé a vu son audience s’accroître - de 30 au début les demandes sont passées à 100 aujourd’hui - ce qui lui a valu des appuis de tous genres (moraux, matériels, réels et peut-être financiers).Africalia et l’AIF (l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie) accompagnent financièrement la manifestation de Kossi ASSOU.

La 6e édition attend une trentaine de créateurs ; l’Afrique du Sud, l’Erythrée, le Gabon, le Kenya y feront leur entrée. Ewolé vous accueille du 17 octobre au 9 novembre 2003 à Togoville, Lomé et Badja pour la fête ‘plastique’.

La rédaction letogolais.com

Imprimer | Envoyer par email | Réagir à cet article

Page précédente
DERNIERES DEPECHES
Togo : Jean-Pierre Fabre dit NIET à Faure Gnassingbé
Ouverture vendredi à Yaoundé d’une réunion des pays de la zone franc
Togo : 35 milliards de francs CFA de bons de trésors vont être émis sur le marché de l’UEMOA
Togo : Un nouveau Cahier des charges pour Togocel pour améliorer ses réseaux G2/G3
Espace CEDEAO: Le Togo s’oppose à la limitation des mandats présidentiels à deux !
Togo: l’OIF rend son rapport sur l’organisation de l’élection du 25 avril
Présidentielle au Togo: dix jours pour régler les derniers problèmes
Togo: Présidentielle reportée au 25 avril à cause du fichier électoral bidonné ?
Togo: les fonctionnaires en grève
L’élection au Togo s’invite en justice à Bruxelles
Les autres dépêches...



OPINIONS-DEBATS

TOGO: JE DIS BRAVO, PRINCE GNASSINGBé! NON SEULEMENT PAR IRONIE...
En refusant de signer le protocole des chefs d'État portant limitation du nombre des mandats présidentiels à deux, protocole qui a cependant recueilli l'accord de 8 chefs d'État sur 10, Gnassingbé n'a rien révélé de neuf, ni de sa personnalité, ni de ses intentions que nous, je veux dire un certain nombre de Togolais, ignorerions. Je dis bravo ! non seulement par ironie, mais aussi parce qu’il aurait pu user d’hypocrisie et de la fourberie qu’on lui connaît et signer le protocole, pour n’en jamais tenir compte, comme tant d’autres fois. Par Sénouvo Agbota ZINSOU


PORTRAITS

TOGO-RéPRESSIONS MILITAIRES : QUI A TUé ALABI NADJINOUDINE ?

INTERVIEWS

LAURENT BIGOT, DIPLOMATE LIMOGé POUR AVOIR PRéDIT LA CHUTE DE COMPAORé
C’était il y a deux ans, en juillet 2012 : le diplomate français Laurent Bigot a fait scandale en annonçant la chute de Blaise Compaoré. Après le Burkina Faso, y aura-t-il d’autres pays où la jeunesse se révoltera ? Le cas du Togo nous vient immédiatement à l’esprit. Le clan Gnassingbé, ça fait près de 47 ans qu’il est au pouvoir.


REVUES DE PRESSE

FAURE GNASSINGBé: LE DIALOGUE à LA BOUCHE, LES ARMES ET GOURDINS CLOUTéS EN MAINS
De père en fils, le régime des Gnassingbé, ce clan qui a pris en otage le peuple togolais, n’a pas changé. Ni dans sa nature, ni dans ses méthodes de conservation du pouvoir à tout prix. Et pourtant, au lendemain du décès d’Eyadéma, suivi quelques heures plus tard de l’installation de Faure Gnassingbé au pouvoir par un quarteron d’officiers, et surtout après la parenthèse de sang de 2005, un brin d’espoir était né auprès d’une frange de la population. A raison, étant donné l’extrême jeunesse du successeur du vieux dictateur au pouvoir et plus encore de son discours sur sa volonté de trancher avec l’ère ancienne.


DOSSIERS

Togo: Les forces armées togolaises et le dispositif sécuritaire de contrôle (1&2)

La constitution togolaise (1)

La constitution togolaise (2)

La constitution togolaise (3)